nemrod

Membre
  • Compteur de contenus

    37
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

nemrod a gagné pour la dernière fois le 9 mai

nemrod a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de nemrod

  • Rang
    Advanced Member

Personal Information

  • Location
    St-Gabriel-de-Brandon
  • Intérêts
    urbanisme, architecture, musique, littérature
  1. ville-marie

    Superbe photo ! "Splendidement inhumain !" J'aime bien l'expression. Évidemment,il faudra verdir le secteur. Sa "minéralité" ne milite pas à la longue en sa faveur. Un large terre-plein, de larges trottoirs, et des ARBRES,beaucoup d'arbres, en voulez-vous, en v'la !
  2. ville-marie

    Ni belle ni laide, en effet. Plus laide que belle. Je ne comprends pas comment on a pu gaspiller l'idée de départ à ce point dans le cas de l'Icône. Quel est le problème avec tous ces promoteurs qui s'écartent des rendus initiaux et nous livrent des projets génériques insipides ? Dans le cas présent, le promoteur n'avait qu'à respecter DANS LES GRANDES LIGNES le projet de départ. That's it ! L'aspect linéaire des tours jumelles dans le projet Rocabella aurait dû l'inciter à faire un effort pour se distinguer. Mais non ! C'est presque toujours le plus petit dénominateur commun qui finit par prévaloir dans ces maudits projets. Triste.
  3. Avec l'intelligence artificielle, ou ouvre une boîte de Pandore. Pour qui a une foi fort limitée en l'Homme, avec un grand H, ce qui est mon cas, ce type de nouvelle ne provoque aucun enthousiasme, aucun. Los Alamos, ça vous rappelle quelque chose ? À vouloir jouer à l'apprenti-sorcier, on finit par se brûler...
  4. Cet édifice bien en vue, sis rue Dequoy, l'une des deux principales artères de la ville, est dans un si piteux état que même les autorités municipales se disent préoccupées (sarcasmes). L'année dernière, le propriétaire s'est contenté de repeindre la façade de ce qui n'est plus qu'un vilain chancre. En voilà un qui n'a aucune fierté ! Vraiment aucune !
  5. Voici le parfait exemple de ce qu'une ville ne devrait jamais tolérer au beau milieu de la rue principale : deux îlots de chaleur en guise de stationnements. On peut remarquer le vilain muret en ciment devant le RONA, et un deuxième muret qui délimite les deux stationnements, soit celui de RONA et de Familiprix. Aucun souci d'aménagement ici, la laideur dans sa plus parfaite expression. La Ville a-t-elle demandé à ces deux commerces au fil des ans de faire un effort ? Même pas.
  6. Une vue du nouvel édifice de la Banque Nationale terminé à la fin de l'été dernier et situé non loin du quadrilatère où doit se concrétiser le nouveau projet. On remarque le terre-plein vide à l'avant ainsi que la pelouse, tout aussi vide, l'absence complète d'aménagement paysager.
  7. On trouvait bordant cette allée qui longe la rue Pacifique, près du quadrilatère, siège du nouveau projet, une douzaine de frênes que la Ville a dû abattre en raison de la présence de l'agrile. Dès que le projet du Tim Hortons sera complété, au milieu ou à la fin de l'été, la Ville s'est engagée à remplacer les frênes par d'autres feuillus et à verdir ce secteur du centre-ville qui a urgemment besoin d'être verdi. À suivre.
  8. Voici justement la halte routière. Un projet de c... développé par une entreprise basée à Terrebonne, Azra corp., qui se targue d'être un chef de file en matière d'environnement avec sa fameuse borne de recharge pour voiture électrique, qui n'est même pas fonctionnelle à St-Gabriel. Un déneigeur l'aurait prétendument emboutie (?) le premier hiver. Cette entreprise de c... ne crée rien d'autre que des îlots de chaleur. Ce n'est pas tant ici le bâtiment qui pose problème que le reste,tout le reste. L'aménagement extérieur est inexistant, la ville a autorisé un service à l'auto et la construction d'un horrible muret en ciment surmonté d'une clôture Frost qui ceinture la moitié du bâtiment, et les terre-pleins sont si étroits qu'on peut à peine y planter de minuscules arbustes. Que la Ville, dans ce dossier, fasse ses devoirs ! Si son règlement en matière d'aménagement des stationnements est insuffisant, qu'elle l'actualise APC. Et surtout, qu'elle cesse d'autoriser n'importe quoi ! Voici des photos prises de différents angles.
  9. Voici une première photo des immeubles du quadrilatère où seront construits prochainement un Tim Hortons et un dépanneur, immeubles qui tomberont bientôt sous le pic des démolisseurs. Des pompes à essence seront aussi installés. Veuillez noter que la halte routière, qui a été construite l'année dernière en face, a un dépanneur et dispose de pompes à essence. Le même concept semble avoir été retenu pour ce nouveau projet,à cette différence qu'on a ici un Tim Hortons au lieu d'avoir un restaurant McDonalds. Cette aberration est permise par la municipalité et a pour effet de tuer les commerces existants, dépanneurs et restaurants de la place. C'est, si l'on veut, de la duplication. Le promoteur arrive avec un concept clé en main, établissement de restauration rapide, dépanneur, et pompes à essence,et exerce une forme de chantage.C'est tout ou rien.Vous autorisez, monsieur le maire, mon projet tel quel, ou je ne viens pas m'installer chez vous. On ne pleurera pas la démolition des immeubles à l'avant-plan : Le Royal, un salon de billard, et l'immeuble des Assurances Allard et Fils. Le Royal est un immeuble qui a plus d'un siècle, mais ce dernier est si dégradé et dénaturé qu'on ne peut plus rien en faire. On remarquera la vilaine toiture en tôle, les fenêtres en aluminium avec une peinture dorée (ça ne s'invente pas) et le parement en fausses pierres du rez-de-chaussée. Les immeubles à l'arrière sont l'ancienne caisse populaire tout au fond, qui est encore en très bon état, et un petit immeuble,lui aussi en très bonne condition. qui abritait par le passé les locaux d'Emploi-Québec, je crois. Ces immeubles seront aussi démolis, ainsi que quelques garages qui sont cachés par les immeubles à l'avant. J'ai beaucoup de réserves à l'égard de ce projet. Si la démolition de ces immeubles s'imposaient, du moins ceux à l'avant, le projet retenu ne me semble pas très porteur. Ce projet sera suivi avec attention. Personnellement, je n'en attends rien de bon.Tout ce que l'on peut espérer, c'est que la municipalité soit particulièrement exigeante en matière d'aménagement extérieur. Au passage, on peut admirer la présence de nombreux poteaux qui enlaidissent encore davantage la rue principale.
  10. Entièrement d'accord avec les commentaires précédents. Que la Ville mette ses culottes dans ce dossier et cesse d'encourager par son laisser-faire des propriétaires négligents et délinquants. Autoriser la démolition de cet ensemble serait donner raison au propriétaire qui semble se foutre royalement ici de l'état de son bien. La Ville a déjà un lourd passif en matière de protection du patrimoine bâti. Qu'on se souvienne de la démolition des maisons victoriennes sur Sherbrooke sous l'ère Drapeau.
  11. Merci pour ton intervention. Elle est particulièrement à propos comme celle d'acpnc sur laquelle je reviendrai plus loin. Lorsque tu soulèves la question de la dégradation du paysage rural environnant, tu frappes en plein dans le mille. Je vais te donner un exemple très parlant. Il s'agit des abords de St-Gabriel. Avant de pénétrer dans la ville en arrivant du village de St-Cléophas, on trouve sur la route à droite la carrière de Lafarge, dont un talus à peine aménagé cache très partiellement les activités.Puis immédiatement après, le stationnement d'une entreprise de machinerie lourde rempli comme il se doit de véhicules lourds, sans le moindre aménagement.Puis à l'intersection de la route, un concessionnaire automobile. Nous sommes encore presque en rase campagne. Mais ce qui apparaît sous nos yeux ressemble davantage à la zone industrielle glauque d'une ville sinistrée. C'est non seulement très laid, mais cela dénote surtout une totale absence de vision de la municipalité en matière d'aménagement. Le problème de la désertification des centres-villes n'est pas nouveau. ET celui-ci s'accompagne partout d'une extension des activités commerciales et industrielles en périphérie, avec pour corollaire la dégradation de l'espace rural. Nous y reviendrons dans cette section, car la problématique que tu soulèves est d'une importance capitale. En passant, j'ai pris plusieurs photos aujourd'hui pour alimenter cette section. Celles-ci apparaîtront sous peu.
  12. griffintown

    Ha ha ! Elle est bien bonne. Je parlais bien sûr des projets haut de gamme... C'est la division des classes par la brique maintenant ! Pourtant la brique rouge et brune c'est la classe !
  13. Attendons. L'immeuble fait désordre, dans le bon sens du mot. C'est une proposition architecturale audacieuse. Pour qui connaît Paris et ce secteur dont les tours m'ont toujours plu en raison de la qualité des matériaux utilisés, ce serait une valeur ajoutée.