steve_36

Membre
  • Compteur de contenus

    3 093
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

124 Excellent

1 abonné

À propos de steve_36

  • Rang
    Mtlurb Godfather

Personal Information

  • Biography
    Natif de Lachine
  • Location
    Griffintown
  • Intérêts
    Musique, grande ville, géopolitique, culture, urbanisme
  • Occupation
    Auditeur de nuit
  1. ville-marie

    Et bien ! 5 des 7 tours sur cette photo n'étaient pas là il y a 2 ans ! Belle transformation et densification pour ce secteur du centre-ville ouest.
  2. griffintown

    Cet immeuble devrait avoir un très bel effet vu du bassin Peel. J'ai bien hâte de le voir avec train qui passe devant. Et sans oublier que ce projet sera le plus haut de Griffintown, si je me trompe pas.
  3. Carlos Leitão est vraiment en train de passer pour un génie. Je sais que le gouvernement a fait des coupures dans les dernières années mais tout cela semble avoir porté fruit car non seulement l'économie se porte très bien, mais en plus le gouvernement engrange des surplus impressionnant. Je dis bravo!
  4. C'est une très bonne nouvelle car cela donne naissance à un autre gros joueur sur le terrain et éventuellement ils vont développer des projets assez important.
  5. Tu as raison, ils doivent régler les dossiers de Tampa et Oakland. Mais peu importe, il faut admettre qu'il y a de plus en plus d'opinion favorable au retour des expos à l'intérieur même de la MLB. Alors, que ce soit par voie de déménagement ou d'expansion, il faut en déduire que Montréal est ''next'' sur la liste.
  6. Former Rangers exec and Dallas chamber chief: MLB should return to Montreal By Tristan Hallman , City Hall reporter MONTREAL -- Count a former Texas Rangers executive among those who would like to see Major League Baseball return to Montreal. Former National Baseball Hall of Fame President Dale Petroskey, who was a Rangers executive vice president from 2008-2010, said Montreal is "a natural fit" for an expansion team or relocation. Having a team in the city would help bring "an international flavor" to the league, he said. Petroskey said the Montreal Expos' past failures -- the team left for Washington after the 2004 season -- shouldn't be held against the city any more than they should have been held against Washington after the Senators left for Arlington. "Now that they're missing baseball, now that they don't have it, it's sort of absence makes the heart grow fonder," Petroskey said of Montreal. "If they were to bring it back, people would wrap both arms around the team and make sure they never lost it again. I really believe that. Baseball is stronger with a team in Montreal." Petroskey is in Montreal on a trade trip led by Dallas Mayor Mike Rawlings and Fort Worth Mayor Betsy Price in his current role as CEO of the Dallas Regional Chamber of Commerce. The mayors spent time Friday with Montreal Mayor Denis Coderre, who is hoping to get a team back in the metro area of more than 4.1 million people. Coderre is a baseball fanatic. He joked about how Rawlings' name invokes baseball. He has a pair of baseball mitts, an Expos hat and now a Texas Rangers cap -- courtesy of Price and Rawlings -- on his office shelves. Petroskey's views were welcome news to Coderre, who said in an interview with The Dallas Morning News that the city has invested in more fields for youth baseball players to play and create a fan base. And the city has hosted massive crowds for the Toronto Blue Jays exhibition games in recent years at Olympic Stadium. "Our role is to make sure that we respect Major League Baseball's agenda, and we're doing what it takes to show that it's worth it to come back to Montreal," he said. Coderre said the hockey-first city has enough history in baseball to be successful. Gary Carter's and Andre Dawson's Hall of Fame plaques depict them with Expos caps. Tim Raines will join them this summer, along with former Ranger Ivan Rodriguez. Vladimir Guerrero could join the hall in the future. And Jackie Robinson played in the minor leagues for the Montreal Royals. "Baseball in Montreal, I always suggest, is not nostalgia," Coderre said. "It's DNA." The Expos' attendance sank after the 1994 players' strike -- Montreal had baseball's best record that season -- and never recovered after many of the team's best players went elsewhere and rumors persisted that the team would relocate or even be eliminated. MLB Commissioner Rob Manfred has said he's interested in adding two teams to the league, which would make scheduling easier. Manfred has said he's open to the idea of returning to Montreal. Petroskey is lukewarm on expansion, preferring to first see the Rangers' West division rivals, the Oakland Athletics, and the Tampa Bay Rays relocated to stronger baseball markets. He is also skeptical of whether having a new team in Mexico City, which has been raised as another possible location, is sustainable. Coderre said he doesn't care whether a team comes to his city via expansion or relocation. "I just want baseball to come back," he said. https://sportsday.dallasnews.com/texas-rangers/rangers/2017/06/16/former-rangers-exec-dallas-chamber-chief-mlb-return-montreal
  7. «La Main» Fatima Houda-Pepin Vendredi, 16 juin 2017 Il y a de ces lieux qui nous marquent et auxquels on s’attache. À Montréal, j’ai mes endroits préférés, où j’aime être et ne manque jamais de les faire découvrir à mes visiteurs. Parmi eux il y a «la Main». Cette rue principale, nommée boulevard Saint-Laurent qui charrie, depuis son ouverture au 17e siècle, tant d’histoires et de symboles. Un espace cosmopolite, vivant et dynamique qui m’a fascinée au premier contact. Si à l’origine, le chemin Saint-Laurent était le berceau de l’implantation des Canadiens français, il n’a pas tardé, au fil des ans, à se laisser façonner par les flux migratoires qui l’ont nourri, avant de devenir la frontière naturelle entre l’Est (francophone) et l’Ouest (anglophone) de Montréal. Un creuset d’intégration Reconnue comme lieu historique national du Canada, «la Main» s’est imposée comme un creuset de l’intégration de tant de Québécois issus de l’immigration qui l’ont adoptée, y ont fondé et rénové commerces et maisons, un patrimoine bâti qu’ils ont transmis aux suivants. Elle a connu de nombreuses impulsions avec l’apport des différentes vagues d’immigration: juive, italienne, grecque, portugaise, espagnole et, désormais, de plus en plus asiatique et africaine. Chacune de ces communautés l’a façonnée à sa manière et y a laissé ses marques. Certains commerces traditionnels y ont toujours pignon sur rue et ne tarissent pas de clientèle, comme la charcuterie hébraïque Schwartz’s. Ouverte en 1928, en plein cœur de ce qui était le quartier juif, elle est devenue non seulement un restaurant de proximité où se mélangent les Québécois de toute origine, mais également le passage obligé de certaines célébrités en visite à Montréal. Dans les années 1980, quand il était difficile pour moi de trouver du café expresso à Notre-Dame-de-Grâce, je traversais le mont Royal, chaque samedi, pour y faire mes courses et découvrir les cuisines du monde dans les différents restaurants aux saveurs méditerranéennes. Avec le temps, la vénérable Main a pris de l’âge et a subi les soubresauts des crises économiques, mais elle a toujours su se relever et se réinventer. Tout en gardant son cachet cosmopolite, elle est frappée, ces dernières années, par un vent de fraîcheur qui lui fait du bien et attire un public de plus en plus jeune. «La Main» est aujourd’hui l’une des destinations culturelles les plus convoitées à Montréal. Rendez-vous branché des arts et de la culture, elle est en train de devenir un lieu de création et d’innovation avec ses salles de spectacles, ses galeries d’art, ses boutiques de mode et ses cafés hybrides. Le Festival des murales Cette semaine, j’ai profité du fait que la rue soit rendue aux piétons pour aller voir la 5e édition de Mural, un festival d’art public, qui s’est déployé sur le boulevard Saint-Laurent, du 8 au 18 juin. Jumelé à des expositions et à des grands événements musicaux extérieurs, c’est un exemple inspirant du dynamisme de cette artère et de sa capacité de se renouveler avec les nouvelles générations. Cette année, dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, le festival a même franchi les limites de «la Main» pour prendre de l’expansion, dans le Vieux Montréal. Cet événement, lancé modestement, en 2013, par des jeunes soucieux d’animer la rue, a l’ambition de devenir l’un des grands festivals d’art urbain au monde. Il est déjà en voie de devenir une attraction d’envergure internationale. Cette année, il a attiré des artistes de renommée mondiale d’Australie, du Canada, d’Espagne, des États-Unis, du Mexique, du Royaume-Uni et de Suisse. Étant une habituée de cet événement qui a déjà quelque 80 œuvres à son actif, j’ai vu comment l’art public a changé le visage et l’image de «la Main», une autre façon de lui donner un nouveau souffle en attendant les nouvelles générations qui la façonneront à leur tour. http://www.journaldemontreal.com/2017/06/16/la-main
  8. Et sans compter la ''Brasserie Industria'' qui est juste de billet à pizzeria Moretti.
  9. Je confirme, il y a du ''pieutage'' depuis 2 ou 3 jours. Ce projet est en construction et c'est tant mieux,
  10. Mais la nouvelle ici, c'est que Microsoft et Intel investissent dans une entreprise montréalaise, non ? Et si elles ont choisi une entreprise montréalaise pour y investir des millions, ca doit être qu'il y a ici quelque chose qu'il n'y a pas ailleurs....ou que les montréalais sont les meilleurs et les leaders dans ce domaine précis, non ?
  11. plateau mont-royal

    Beau travail. Cela démontre bien que le boulevard St-Laurent trouve toujours une façon de se relever. Bien sur, la partie sud, entre Sherbrooke et des Pins est celle qui attire le plus l'attention mais tout comme dans le Mile End, elle se relève petit à petit. Je suis aussi d'accord avec toi pour qu'on occupe les terrains de stationnements et les entrepôts. Une petite densification ne fera qu'améliorer le secteur davantage. Il y a encore relativement beaucoup de place pour construire et le secteur est en forte demande de toute façon. Mon vœu serait qu'un bel immeuble de type brique industriel et de 5 ou 6 étages remplace la station d'essence au sud d'Ubisoft. Mais ca c'est surement plus compliqué!
  12. À mon avis, c'est exactement ce que je ferais, c'est à dire d'abolir toutes taxes basées sur l'évaluation d'un édifice pour être remplacer par une taxe basée sur la superficie du terrain et/ou la densité d'un immeuble. Beaucoup plus facile à gérer pour l'administration et beaucoup plus facile à comprendre pour le payeur de taxe. Idem pour la taxe de bienvenue qui est un bordel total que même les fonctionnaires peinent à comprendre. J'en veut pour preuve les 5 ou 6 lettres que j'ai reçu depuis près de 2 ans pour ma taxe de bienvenue. Non seulement ai-je du faire plusieurs appels à la ville et/ou l'arrondissement pour comprendre mais aussi 2 visites et des ajustements entre mon compte et celui du promoteur. Le cout de gérer tout cela doit être astronomique. Et je ne vous parle pas du programme que la ville a mis en place pour remettre un montant aux nouveaux acheteurs. J'ai reçu $2500 mais je suis persuadé que le cout d'administration de ''mon'' montant fur de loin supérieur à cela. On se serait cru dans un labyrinthe obscur ou personne sait comment le tout fonctionne mais dont les fonctionnaires demandent des preuves de ceci ou cela. Ca aussi, 4 visites à la ville centre et des appels... Donc abolissez ce programme et remplacez le par un crédit total de la taxe de bienvenue. De plus, le cout pour faire les évaluations municipales pour réajuster les taxes doit aussi être extrêmement élevé. Alors que ca serait plus simple si le tout était basé sur la superficie. De cette façon, un petit commerce de la rue St-Denis ne serait pas désavantagé par qu'il est sur la rue St-Denis par rapport à un gros Walmart qui occupe un énorme espace mais à cause qu'il est situé dans une zone moins recherchée se trouve à bénéficier d'une sorte de ''rabais''. L'injustice elle est là. Et c'est ce que je reproche le plus à l'administration Coderre, de ne pas avoir trouvé la formule, pourtant simple, de faire en sorte que les taxes soient moins élevées, surtout pour les petits commerçants, par rapport au grand centre, principalement en périphérie. D'ailleurs, je ne crois pas que l'administration a même tenté de trouver un meilleur équilibre à ce niveau. Il y a beaucoup d'argent perdu, beaucoup d'énergie perdu et beaucoup d'inefficacité dans cette façon d'administrer les taxes et le programme en question.
  13. westmount

    Excellent news. I noticed a banner the other day on the building but wasn't sure if it was for an upcoming projetc or an example of what could be done on that site. Therefor, glad to hear this old building will go down and be replace with something new, taller, bigger and with some residential on the upper floors. This portion of Ste-Catherine is the last part that needs serious lifting in order to connect Green avenue on the west and the rest of downtown via Shaughnessy Village on the east
  14. Mais je comprends pas pourquoi les villes, qui sont en fortes croissances, soient à la recherche d'autres sources de revenus. Je sais bien qu'ils aimeraient diversifier leurs sources de revenus mais lorsqu'il y a des milliers de nouveaux habitants (Griffintown, Centre Bell, Triangle...) alors les revenus de la ville devraient être en fortes hausses. On dit toujours que plus on est, moins cher les services seront !!! Et bien ca semble toujours être le contraire. Trop souvent, plus les villes sont grandes et plus les taxes sont élevées. Il y a une sorte d'incongruité dans tout cela. Et pour en revenir à Montréal, je crois qu'il y a du jeu pour baisser les taxes commerciales, ce qui faciliterait l'arrivée d'autres commerces qui eux aussi contribueraient en taxes à la ville. Je crois que Montréal met beaucoup trop d'argent dans les infrastructures. Je sais qu'il faut le faire, aucun doute, mais je crois que la ville pourrait baisser la cadence et soit retourner l'argent en baisse de taxes ou en mettre davantage au transport en commun. Sauf que la ville a choisi de mettre environ 1 milliard par année dans les infrastructures. C'est beaucoup selon moi.
  15. C'est un très bon discours, positif, et qui met de l'avant le chemin parcouru par la ville depuis les 4 dernières années et effectivement on doit admettre que la ville se porte plutôt bien par rapport à il y a 4 ans. Mais sans vouloir rentrer en détail dans ce qui va bien ou ce que ne va pas bien, je dirais qu'il y a 2 domaines, selon moi, ou la ville ne s'est pas amélioré du tout et qui sont pourtant des domaines clés. 1- Taxes foncières. Le maire de targue de ne pas avoir augmenté les taxes plus que l'Inflation alors que nous étions les champions, littéralement en pole position pour les taxes municipales. Il aurait fallu les geler les taxes pour le résidentiel et baisser de beaucoup les taxes pour le commercial. Trop de petits commerçants souffrent des énormes taxes et résultat nous nous retrouvons avec beaucoup trop de locaux vacants et/ou de chaines. 2- Le transport en commun. Je sais, le REM s'en vient et va surement faire baisser la pression à certains endroits. Il va même améliorer significativement les déplacements de moyennes et longues portées. Par contre, il n'y a toujours rien qui bouge coté métro alors que c'est la colonne vertébrale du transport de Montréal. Plusieurs prolongements de ligne devraient être en chantier au moment ou on se parle et une nouvelle ligne devrait être en planification. Il n'en est rien, hélas !