Elpi12

Membre
  • Compteur de contenus

    34
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

26 Excellent

À propos de Elpi12

  • Rang
    Junior Member

Personal Information

  • Biography
    Étudiant à temps plein.
  • Location
    Sherbrooke
  • Intérêts
    Économie, urbanisme et politique.
  • Occupation
    Étudiant

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Gros travaux au 230 King O. On annonce ceci sur le site d'Olymbec.
  2. Les travaux ont l'air d'avoir commencés. Gros échaffaudages sur la façade. On annonce la fin des travaux pour automne 2018
  3. Dans le plan de mobilité durable, les axes est-ouest King (lignes 1 et 3) et Portland (lignes 4 et 17), ainsi qu’entre l’UdeS et le CHUS (lignes 7, 8, 9 et 14) sont priorisés pour des lignes de BHNS, ce qui concorde avec ma proposition d'hier. Un système comme le métrobus de Québec, avec des bus articulés et des passages fréquents, mais sans voies réservées et des arrêts aux 450 mètres, fonctionnerait vraiment bien dans le contexte sherbrookois. En plus, j'ai cru lire quelque part que le MTQ payait l'intégralité des coûts initiaux pour les lignes de métrobus de la RTC.
  4. Mon point justement est que je ne crois pas qu'il soit question de voie réservées, mais plutôt d'un système semblable au métrobus de Québec. Le trafic n'est pas vraiment un problème pour le système de transport en commun à Sherbrooke, il s'agit vraiment d'un problème de capacité.
  5. Aviez-vous déjà entendu parler du projet de BHNS à Sherbrooke que les organismes Trajectoire Québec et Équiterre ont placé en numéro 2 sur leur liste des 12 projets de transports collectif qu'ils jugent prioritaire ? https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1119301/equiterre-trajectoire-transport-commun-collectif-quebec-elections-partis-rem-metro-tramway-train-autobus Leur rapport complet (disponible ici), ils suggèrent d’implanter des lignes de services rapides par bus (bien que je crois qu'ils fassent davantage référence à des lignes à haut niveau de service, sans voies réservés) en axe est-ouest sur Portland, et Nord-Sud entre l'Université et le CHUS. Les lignes 4 et 17 sur Portland, ainsi que 7, 8, 9 et 14 dans l'axe Nord-Sud sont spécifiquement nommées. Je comprends le besoin d'augmenter le service sur Portland, la 4 et la 17 étant complètement pleines en heure de pointe, ainsi que la 9 et la 8 (assez achalandée entre le 24 juin et la station du Dépôt) à moindre échelle, mais le véritable goulot d'étranglement du système est la ligne 11, où, à l'UdeS en direction de Bishop's, entre 4h30 et 5h, 2 ou 3 peuvent passer avant qu'il soit possible d'entrer. Ainsi, au lieu de mettre en place une ligne à haut niveau de service partant du Carrefour et se rendant CÉGEP, et une autre allant du CHUS à l’université sans que les deux se croisent, et sans véritablement transformer la mobilité à Sherbrooke, il serait peut être préférable de faire une boucle débutant du Carrefour, se rendant au CÉGEP par Portland, rejoignant le Dépôt par la rue du CÉGEP et King, puis l'Université par King, Belvédère, Galt/Denault et Université, puis de retour au Carrefour par Université et l'autoroute 410. Bien qu'il faudrait qu'elle soit bidirectionnelle, cette ligne relierait tous les pôles majeurs du transports en commun de la ville. Au besoin, une ligne supplémentaire pourrait être faite dans un axe nord-Sud à partir du CHUS vers le CÉGEP en passant par les 12e/13e avenues et Terrill, vers le Dépôt en partageant l'axe de la boucle, puis, par exemple, vers le sud par Belvédère pour desservir Ascot et le trajet actuel de la 11 vers Bishop's par College. Une autre pourrait aussi être mise en place pour desservir Rock Forrest et le parc industriel, partant par exemple du Carrefour vers la plaza de l'ouest via Portland et René-Levesque, puis dans l'axe Bourque/King à travers toute la ville vers Fleurimont, peut-être jusqu'à Chalumeau par Galt est et Galvin. J'ignore jusqu'à quel point le projet du BHNS est crédible, mais je crois réellement qu'il s'agit de la meilleure solution pour la mobilité durable à Sherbrooke.
  6. Ce qui est inquiétant, c'est le fait que sa vision de la ville fait qu'il ait BESOIN d'être influencé. Ça devrait tomber sur le sens que tant qu'à refaire ce pont-là, pourquoi ne pas libérer des terrains en centre-ville qui rapporteront des taxes foncières.
  7. Honnêtement, l'usine devenue résidences sur Frontenac aurait peut-être dû être détruite. Elle est très mal intégrée à la rue et à la structure urbaine en général, et nous offre un superbe stationnement de surface en centre-ville au bord de l'eau. Sinon, pour le déplacement du pont, je crois que ce qui reste à faire est de crier dans un oreiller pour quelques minutes.
  8. C'est sûr qu'il va gagner. C'était sûr dès le début de la campagne. Tout de même, comme tu dis, 50%, avec un taux d'approbation à 60%, c'est vraiment une mauvaise nouvelle pour lui. Dans une ville de la taille de Sherbrooke, où, hors période de campagne, le maire occupe 100% du mince espace médiatique municipale, être à 60% d'approbation, c'est mauvais. On s'attendrait à peut-être 80%, comme c'est le cas à Trois-Rivières, Saguenay (même si le maire ne se représente pas), etc. Je ne vois réalistement pas comment il pourrait aller se chercher une majorité (une vrai, + de 8 RS) comme on parlait en début de campagne.
  9. Au moins Lussier et Pigot sont à égalité statistique dans la marge d'erreur. Ajoutons à ça le fait que l'électorat de SC est jeune et que je connais pas beaucoup de moins de 34 ans avec des lignes de téléphonie fixe et c'est possible que Lussier termine troisième. Aussi, il faut garder en tête que les candidats se positionnent plus pour la prochaine campagne, considérant que Sévigny ne s'y représentera réalistement pas. Je ne sais pas trop qui sera le candidat du RS, mais considérant que Pigot arrive 1ere au niveau des seconds choix, surtout à cause de sa "proximité" idéologique avec Sévigny, je crois que nous n'aurons pas à vivre une administration Lussier en 2021, qui est par ailleurs l'année où le ville cessera de subventionner les caisses de retraites municipales, libérant 12 M$ annuellement, un bon timing pour un parti de gauche comme SC, qui pourra alors réinvestir massivement en transport en commun/actif sans pour autant avoir à augmenter les taxes ou à couper ailleurs (à moins que les caisses soient renflouées par des emprunts et non par les revenus en taxe annuellement, quelqu'un sait comment cela fonctionne?). Sinon, au niveau des districts, je ne crois pas que Sévigny à 50% avec un taux de satisfaction de seulement 60% pourra aller chercher une majorité. C'est insuffisant pour donner un élan à ses candidats, considérant qu'un maire sortant d'une ville moyenne a historiquement des taux d'approbation autour des 80%. Considérant le 30% peu ou pas favorable à la présence de partis, (ce qui laisse disons 40-30 ou 45-25 aux partis) je crois qu'il est possible que 1) les indépendants sortants soient presque tous réélus (même ceux faisant face à des sortants de l'équipe RS) et que 2) une part du vote Lussier passe stratégiquement à SC dans les districts, par pure opposition (le nombre de pro-indépendants jusqu'au-boutiste est en soit assez faible), permettant peut-être l'élection de deux ou trois SC (probablement Beaudin et Moreno, des gens très connus dans leurs milieux et ayant déjà eu de très bon résultats en tant qu'indépandants précédemment, finissant 2e de près, et éventuellement peut-être la candidate dans Université, selon le taux de participation étudiant, et considérant le cas particulier de la candidate RS dans le district) ce qui leur donnerait le statut d'opposition officielle, avec les avantages financiers qui viennent avec en vue du prochain scrutin.
  10. On va avoir le sondage demain dans la Tribune, mais je refuse de croire qu'un populiste démagogue qui a un goatee peut vraiment convaincre la population qu'il est l'alternative crédible au maire sortant. Je serais très déçu. À suivre...
  11. Bien sûr que ce n'est pas le cas, je soulignais seulement pour donner un ordre d'idée. J'aime suivre l'évolution des sondages en campagne (bien qu'ils peuvent bien sûr avoir un effet sur le vote), alors en leur absence, je me suis rabattu sur le seul indice, bien que non statistiquement significatif, qui était à ma disposition de simple citoyen.
  12. Est-ce que Lussier est vraiment le candidat le plus sérieux? Personne dans mon milieu ne semble n'en avoir entendu parler, si on fait exception de ses 3 affiches par coin de rues. Ça serait bien que la Tribune commande un sondage... Sinon, peut-être les meilleurs indices que nous avons actuellement pour se situer dans la course (et pour ce que ça vaut), le nombre de "J'aime" sur les pages FB des partis : RS : 842 J'aime, en augmentation d'environ 20 depuis le début de la campagne, publications fréquentes, mais peu d’interactions (sauf sur celles mettant les candidats plus en avant à cause de leur famille et amis). Souvent des réponses et des commentaires négatifs dans les publications parlant de Sévigny. SC : 722 J'aime, en augmentation d'environ 100 depuis le 24 sept. (à noter qu'ils gagnent une quinzaine de likes quotidiennement depuis leur promesse sur la mobilité durable de cette semaine, que, en tant que cycliste, j'aimerais voir reprise par Sévigny). Publications peu fréquentes mais avec un nombre variables d’interactions (entre 15 et 30 par post, venant surtout des candidats et des proches du parti). Les candidats ont des pages de campagne plus ou moins aimés (entre 300-500 likes pour leurs "plus gros" candidats, comme Évelyne Beaudin, dans carrefour, Edwin Moreno, dans Ascot, et un ou deux autres, et 100-200 pour tous les autres). Lussier: 634 J'aime, il en avait dans les 500 la première fois que j'ai regardé le 24 (mes souvenirs ne sont pas clairs, mais il en avait une centaine de moins que SC). Il post VRAIMENT fréquemment, et il parvient à aller chercher une dizaine d'interactions chaque fois, avec une par semaine qui se rend dans vers 30-35. Quand on regarde qui like, d'un post à l'autre, on remarque une petit groupe qui revient tout le temps, peut être ses proches et quelques ultra-fans ? En tout cas, tout ça pour dire que j'aimerais vraiment un sondage !
  13. Je suis généralement en accord avec ton analyse, selon ce que je comprend de la course, mais je ne crois pas que le Renouveau soit perçu par la population comme étant de centre-gauche (RS fait campagne sur le développement économique, tout comme Steve Lussier). Les gens ont été très marqués, dans mon milieu du moins, qui n'est pas très politisé, par le refus de débattre de Sévigny en 2013 et par l'abolition des référendums. Si quelque chose, il me semble plus probable que les candidats "de la bonne gouvernance" se divisent les votes entre-eux, donc que Lussier prenne le maire par sa droite, tout en demeurant suffisamment près de lui pour lui gruger sa base. Si menace pour le maire il y avait à la mairie (il n'y en a pas), je crois qu'elle viendrait plutôt de Sherbrooke Citoyen (ce qui est tout dire), la campagne des candidats de districts aidant pour la visibilité. Leurs promesses (transport en commun, démocratie participative, etc.) sont assez loin de celles du maire pour qu'ils s'imposent comme la véritable opposition aux politiques du maire, d'autant plus que ceux qui considèrent le maire comme autoritaire se retrouveront dans leur programme. Selon moi (pour ce que ça vaut, à un mois des élections en plus), on devrait voir le maire gagner avec 45%, SC à 25 et Lussier à 20, avec les deux joyeux lurons qui se partageront les 10% restants. Par rapport aux districts, je crois que la majorité est possible, mais loin d'être certaine. Si on se fit aux résultats de 2013 et que tout va mal pour le Renouveau, on peux avancer que les indépendants pourraient peut-être gagner Brompton, du Golf, Saint-Élie, Hôtel-Dieu, peut-être Lennoxville, peut-être Rock Forrest (Annie Godbout y affrontera Bruno Vachon, à surveiller...) et peut-être le Lac-Des-Nations (est-ce que Chantal L'Espérance compte comme indépendante de toute façon?). Selon leurs opposants et leurs niveau de popularité dans leur district, on peut aussi dire qu'il est possible (prenez mes prévisions pour ce qu'elles valent) que SC gagne les deux districts d'arrondissement de Lennoxville, le Carrefour(?), l'Université(??) et Ascot (???). Selon moi, ces districts seront ceux qui seront "chaudement" disputés. Le reste est gagné pour RS, ce qui leur donne 8 ou 9 sur 16 réalistement. Edit: je me suis basé sur les résultats de 2013 et sur la liste des candidats (ce site nous redirige vers la page Facebook ou le site Internet de chacun) pour mes prédictions.
  14. Parlant de politique, y a-t-il des chances que Bernard Sévigny ne parvienne pas à aller chercher une majorité ( ou qu'il ne soit même pas élu) ? Genre que Lussier divise le vote (à la mairie) ou que Sherbrooke Citoyen et/ou les indépendants surperforment (dans les districts) ? Je n'ai pas trop suivi la course jusqu'à présent ...
  15. J'ai des doutes par contre quant à la forme actuel des bureaux de Well inc. Ce n'est pas avec des bureaux de bord d'autoroute et un gigantesque stationnement qu'on redynamise un milieu. Des employés de bureaux qui conduisent des VUS, c'est bien, mais ce qu'il faut, c'est des gens qui vont travailler, vivre et se divertir dans le quartier. Le caractère multi-usage est bien, mais l'architecture et la connectivité à la rue sont discutables.