Rousselle

Membre
  • Compteur de contenus

    28
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

70 Excellent

À propos de Rousselle

  • Rang
    Junior Member

Personal Information

  • Biography
    Professionnel de l'aménagement du territoire
  • Location
    Montréal
  • Intérêts
    design urbain, histoire, géographie, aménagement du territoire, photographie
  • Occupation
    Étudiant au doctorat

Visiteurs récents du profil

567 visualisations du profil
  1. C'est la première et probablement dernière fois que je prends part à ce genre de propos, mais je n'accepte simplement pas cette prémisse : que les plus brillants, les meilleurs et les plus intelligents étaient ceux qui sont partis (caractères non écrits : les anglo-montréalais qui ont migré vers le canada anglais). Et je trouve que cet argument revient souvent dans ce sempiternel débat. C'est dénigrant pour la majorité qui est restée. Ce qui s'est produit depuis les années 1970 au Québec est ni plus ni moins qu'un processus de décolonisation, n'en déplaise aux colonisateurs. Dire que ceux-ci étaient les meilleurs, les plus intelligents, n'apporte rien au débat et ne tient sur rien. C'est un argument émotif sans plus. Et ce n'est pas seulement insultant pour les canadiens français, mais aussi pour les autres anglo-montréalais qui ont choisi de rester dans le respect et souvent aussi par amour de leur ville / de leur province. Ça revient à dire qu'ils sont les cons dans l'histoire.
  2. Rousselle

    Le marché immobilier poursuit sa remontée

    Si tu télécharges le décret de population annuel du MAMOT, tu auras aussi la population de chaque arrondissement. Le Ministère en produit un chaque année. https://www.mamot.gouv.qc.ca/organisation-municipale/decret-de-population/
  3. Rousselle

    Skyline De Montréal

    Superbe trouvaille, Ousb ! Pour notre plaisir, la voici en plus grand Greater Montreal par Nate Silver, sur Instagram
  4. Rousselle

    Skyline De Montréal

    Quelle belle fin de semaine nous avons eue !
  5. Rousselle

    YUL - 38, 38 étages

    YUL se pointe à Pointe-Saint-Charles
  6. Une vue plus générale... (elle est un peu plus floue ici que sur mon ordi par contre ¯\_(ツ)_/¯)
  7. Ce ne sont pas des projets, mais je les droppe ici
  8. Les estimations démographiques de l'ISQ pour le 1er juillet 2017 (municipalités, MRC) sont sorties ce matin. Quelques chiffres pour Montréal... À noter : Statistique Canada a aussi sorti son estimation au 1er juillet 2017 pour les RMR du pays. Les chiffres montrent Montréal à 4 138 254, ce qui correspond à la population de la région métropolitaine selon les limites de 2011, chiffres qui n'ont pas été ajustés aux limites de 2016, qui incluent maintenant Saint-Jean-sur-Richelieu (96 077) et Saint-Lin--Laurentides (21 795)
  9. Superbes annonces et jour historique pour la grande région de Montréal. Mais suis-je le seul à trouver que le logo fait "Hot dogs Lafleur" ? Il est peut-être encore provisoire, remarquez. Ultimement, il serait vraiment intéressant que le branding s'apparente à celui du système de métro pour les utilisateurs.
  10. Rousselle

    Le Smith - 26 étages

    Effectivement, ce design est très laborieux. C'est parfois surprenant de voir combien on peut se donner du trouble pour pas grand chose en design. Par exemple, s'ils enlevaient tous les truchemus gris sur la tour pour ne garder que le prisme foncé "de base", ça respirerait déjà un peu plus...
  11. Rousselle

    Train de banlieue à St-Jean-sur-Richelieu

    Les données du recensement du Canada - ENM, tableaux de navettage.
  12. Rousselle

    Train de banlieue à St-Jean-sur-Richelieu

    Je viens de St-Jean, j'ai utilisé le service de bus bon nombre d'années, et il est fabuleux. Très efficace, 65-70 départs vers Montréal par jour, 70-72 trajets Montéral - St-Jean par jour de semaine... Des départs qui parfois sont aux 2-3 minutes... L'avantage flexibilité est indéniable. Et ça s'améliore le soir avec la voie réservée entre Brossard et St-Jean sur la 10. Le train, oui, mais pas à n'importe quel prix. Et faut se rappeler que 12 000 personnes environ partent de St-Jean le matin pour la région de Montréal (île, Rive-Sud, etc.) Ce n'est pas énorme compte tenu de la population locale. 6000 vers l'île de Montréal, 600 vers Candiac / Ste-Catherine, mais surtout 5500 vers la Rive-Sud (Longueuil, St-Lambert, Boucherville). La ligne Candiac n'offre aucun avantage pour près de la moitié des navetteurs johannais. Si on veut un train de banlieue à St-Jean, il devrait passer via la Rive-Sud proche et le centre-ville. D'où la question du prolongement du REM.
  13. Je crois que les points de vue à propos la petite maison blanche (de style boomtown approximatif) et de la pharmacie Jean-Coutu pourraient être débattus si on veut réellement parler de "vision" pour la revitalisation du centre-ville. Pour ma part (je suis architecte paysagiste / aménagiste du territoire de formation), je considère que la petite maison coincée entre deux apporte quelque chose d'unique dans le paysage urbain : une certaine notion de densité, d'unicité, d'échelle humaine, et de centralité que des bâtiments entourés de bitume comme le Jean-Coutu n'apporteront jamais. Par ailleurs, cette pharmacie n'est même pas implantée en parallèle avec la voie de communication principale. D'autre part, je suis davantage du côté de begratto en ce qui a trait au petit espace vert qui donne sur des clôtures. Certes, Saint-Gabriel a probablement besoin d'espaces verts, mais cet espace-là crie : «construis-moi». Pour la continuité dans la trame urbaine (ce qui fait souvent défaut dans les villes qui ont galéré économiquement, comme Saint-Gabriel et qui se retrouvent aux prises avec un tissu urbain troué), cet espace devrait, selon moi, être vendu par la ville pour un projet respectueux du gabarit des maisons aux alentours. C'est dommage d'enclencher des processus de concertation et de mobilisation autant de ressources pour créer de tels espaces sans même prendre le temps au préalable de se demander ce qui serait bien pour la ville et d'arrimer le tout dans une stratégie d'ensemble (pour restructurer ce qui est déstructuré). Bref, se donner les moyens de boucher les trous dans la trame urbaine (plutôt que de densifier à l'extérieur du périmètre bâti), valoriser les espaces verts ou publics existants (comme la plage ou bien l'espace de déambulation de la rue Maskinongé), ce seraient des objectifs somme toute modestes mais qui pourraient faire grand bien à Saint-Gabriel, sa qualité de vie et son image.