acpnc

Membre
  • Compteur de contenus

    12 993
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    26

Tout ce qui a été posté par acpnc

  1. Je trouvais que ça sentait drôle aussi
  2. Autant profiter du recul actuel, car ce sont des perspectives qui disparaitront avec les futurs développements autour. Donc elles deviendront des photos d'archives comme plusieurs autres, notamment dans Griffintown, à mesure que les quadrilatères seront occupés par de nouvelles constructions.
  3. Je ne serais pas surpris que le promoteur tente de faire hausser cette limite. Une consultation en bonne et due forme aiderait a éviter des protestations et des blocages, tout en protégeant certains droits acquis pour les résidents de la rue Jeanne-Mance. On pourrait à terme permettre une augmentation de densité sans pour autant créer un déséquilibre important avec cette même rue. @FrancSoisD quant au terrain de l'ancienne station service sur Sherbrooke-Jeanne-Mance, une hauteur équivalente à l'édifice voisin (le Manoir de l'âge d'or) sur Jeanne-Mance m'apparait acceptable (12 étages)
  4. Erreur de date ou image anticipée 9 jours à l'avance? Dans ce cas j'aimerais moi aussi acheter ce genre d'appareil
  5. Avec la quantité de gens qui viendront vivre dans le coin, ceux qui y habitent déjà et ceux qui viendront y travailler, je suis convaincu qu'il y a aura éventuellement une épicerie et d'autres services de proximité. N'oublions pas non plus que la masse critique de consommateurs augmentera avec les terrains de la SRC.
  6. Beau campus urbain, merci pour les photos.
  7. Nouvelle classe d'immeubles à bureaux à Montréal: le charme d'un vieil édifice devenu moderne
  8. Si c'est le cas, même moi je proteste. Pas besoin de couper les cheveux en deux, le Mont-Royal n'est pas menacé de supériorité, juste d'égalité
  9. Elles font partie d'une coop notamment https://fechimm.coop/en/cooperatives/jeanne-mance
  10. Ce n'était qu'une question de temps pour que le développement traverse la rue. C'est clair que la pression immobilière est lourde dans ce secteur du centre-ville si près du métro. Content qu'on préserve les façades car elles sont d'intérêt. On peut imaginer qu'à terme la rue Bleury aura complètement changé d'échelle. Je ne voudrais pas cependant que l'on touche à la rue Jeanne-Mance, entre Président Kennedy et Sherbrooke, afin qu'elle conserve son caractère original. Dans le coin il y a le terrain voisin de La Baie (Hertz) qui dort depuis des décennies et qui serait un autre bon site pour du développement mixte. Voici le coup d'oeil du haut des airs: https://www.google.com/maps/@45.5082972,-73.5696743,151m/data=!3m1!1e3
  11. L'ITHQ est le fruit d'un compromis suite à des coupures budgétaires à l'époque, tout comme le Palais de Justice. Le projet original était beaucoup plus haut et élégant et non recouvert d'horrible aluminium brun. On a donc hérité d'un avorton qui avait perdu une bonne partie de ses qualités architecturales. J'essaierai de trouver l'évocation qui devrait se trouver dans un de mes vieux magazines de Montréal 68, 69 ou 70.
  12. Il ne faudrait pas trop s'en faire, puisque c'est le marché des bureaux qui généralement exprime le plus fort son besoin d'être au centre-ville, pour une question de synergie. On sait tous que c'est un marché moins dynamique à Montréal et que vu sous cet angle, on a encore beaucoup d'espace pour l'accommoder. Quant au marché des condos, il est beaucoup plus versatile et peu s'installer plus facilement dans d'autres quartiers bien pourvus en TEC. On peut aussi dire que le centre-ville montréalais pour le moment fait du rattrapage par rapport à d'autres villes nord-américaines, où le logement en hauteur est un fait depuis nombres d'années. Donc je ne vois pas vraiment de pénurie de terrains constructibles au c-v dans un avenir prévisible. Commençons par développer les énormes espaces disponibles (est de la ville) avant que d'autres s'ajoutent notamment au Bassin Peel avec ou sans stade.
  13. acpnc

    Quinzecent - 37 étages

    Je comprends ton irritation surtout que cela revient à tirer sur le messager. Faut pas trop s'en faire cependant puisque même le président des USA le fait quotidiennement. Il a seulement fait des émules anonymes ici, avec cela on a tout dit
  14. Ce serait une bonne idée
  15. Merci pour ces précisions, ce qui devrait répondre à quelques attentes exprimées plus haut. Cependant je ne vois rien pour la région de la capitale nationale
  16. Je serais surpris que la Ville ou l'Arrondissement ait accordé un permis si c'est en zone inondable. Bien que la berge soit proche, en regardant les fondations je note qu'il n'y a pas de sous-sol mais plutôt ce qui semble être un vide sanitaire. Cependant j'avoue que personnellement je ne serais pas à l'aise d'être si proche de l'eau. Reste à voir à quelle hauteur se trouvent les fondations et aussi ce que disent les assurances dans un cas comme celui-là?
  17. Projet intéressant et très beau site
  18. J'ai pensé la même chose
  19. Liste des aéroports les plus fréquentés du monde par nombre de passagers https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_aéroports_les_plus_fréquentés_du_monde_par_nombre_de_passagers Le classement des 30 aéroports les plus fréquentés du monde par nombre de passagers est fourni par le Conseil international des aéroports. Un passager est décrit comme quelqu'un qui arrive, part ou transite par un aéroport. Le Conseil international des aéroports donne les chiffres suivants1 : Sommaire 1 Classement 2017 2 Classement 2016 3 Classement 2015 4 Classement 2014 5 Classement 2013 6 Classement 2012 7 Classement 2011 8 Classement 2010 9 Classement 2009 10 Classement 2008[5] 11 Classement 2007[6] 12 Classement 2006[7]
  20. 15 mars 2019Par : RédactionRelaxnews L’aéroport international d’Atlanta est le plus fréquenté au monde https://journalmetro.com/plus/vacances/2240123/laeroport-international-datlanta-est-le-plus-frequente-au-monde/ De nouvelles données montrent que le trafic aérien a augmenté de 6% en 2018 pour atteindre les 8,8 milliards de passagers en comparaison avec l’année précédente. Ces nouveaux chiffres émanent du Airports Council International, qui a publié cette semaine son nouveau rapport annuel dans lequel figure aussi son classement des aéroports les plus fréquentés de la planète. Avec plus de 107 millions de passagers, l’aéroport Hartsfield-Jackson d’Atlanta a gardé son titre de terminal le plus achalandé de l’année 2018. On notera cependant que l’aéroport qui aura accueilli le plus grand nombre de passagers internationaux était celui de Dubaï, avec une fréquentation de près de 89 millions de personnes. Pour la première fois, l’aéroport de Pékin a dépassé la barre des 100 millions de voyageurs, enregistrant une progression de 5% lui permettant de prendre la deuxième place de la liste globale. «Cela fait chaud au cœur de voir que la croissance du trafic aérien mondial s’est maintenue face à un climat géopolitique de plus en plus tendu et difficile», a noté la directrice générale d’ACI Angela Gittens, dans un communiqué. Angela Gittens précise qu’on estime par ailleurs que l’augmentation de l’offre low-cost et l’arrivée d’une classe moyenne dans les pays émergents doperont la demande en voyages aériens de près de 30% entre 2018 et 2030. Voici les dix aéroports les plus fréquentés en 2018: 1. Aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta 2. Aéroport international de Pékin Capitale 3. Aéroport international de Dubai International 4. Aéroport international de Los Angeles 5. Aéroport international de Tokyo 6. Aéroport international de Chicago O’Hare 7. Aéroport international de Londres Heathrow 8. Aéroport international de Hong Kong 9. Aéroport international de Pudong (Shanghai) 10. Aéroport de Paris-Charles de Gaulle CDG 4.0
  21. Bon et là on ne parle que de la proche région de Montréal, il y a aussi Québec qui a besoin d'un uplift et aussi les autres villes comme Gatineau et Sherbrooke, Trois-Rivières et Matane, même La Malbaie, sans parler des routes et autoroutes qui sillonnent la belle province et qu'on peine à entretenir. Viennent ensuite les interminables besoins en transport en commun dont l'énumération serait trop fastidieuse, sans pour autant être bien réelle. Et là on ne parle que d'infrastructures. S'ajoutent les écoles qui croulent, les chantiers d'hôpitaux qui coûtent des milliards, etc, etc.... Seulement pour payer tout ça il faudra davantage de taxes et d'impôts, mais on est déjà à la limite. Reste une dernière solution: doubler la population pour partager la facture car on n'y arrivera jamais seuls. Sinon je suggère que l'on soit patient et qu'on se dise que chaque époque a eu ses défis et que c'est comme ça depuis que le monde est monde. Quand j'étais petit il n'y avait pratiquement aucune autoroute, ensuite elles sont venues et se sont étendues, on a pu aller plus loin et plus vite. Ensuite on a appris qu'il fallait les entretenir et que plus tout ça s'étendait, plus cela coutait cher, tandis qu'on voulait encore plus d'autoroutes dans un cercle vicieux dans lequel nous sommes à mon avis maintenant bien engagés. Moi aussi j'ai le goût de rêver, mais un jour on est bien obligé de se réveiller et d'aller travailler pour payer tous ces rêves qui eux n'en finiront jamais. Morale de cette histoire: on n'a rien pour rien dans la vie, mais on peut toujours rêver
  22. acpnc

    Solstice - 44 étages

    Ne pourrait-on pas dire qu'avec tous les projets annoncés mais pas encore sur le marché, qu'une génération d'acheteurs attend de voir la nouvelle compétition avant de se décider? Après tout le marché montréalais n'est pas si élastique et les acheteurs étrangers pas si nombreux qu'on voudrait le croire. A part Griffintown qui a déjà plus d'un millier de logements en chantier à divers stades d'avancement. Il y a aussi les nouvelles tours du centre-ville qui représentent elles aussi quelques milliers d'autres condos ou apparts en gestation. Le QdS en a d'autres milliers dans son voisinnage au stade préliminaire (Maestro, Brivia, SNC Lavallin) et d'autres déjà annoncés ou en construction. A cela s'ajoutent une offre qui prendra forme dans l'est près du pont J-C, d'autres milliers répartis sur 3 immenses terrains et finalement tous les autres projets dans différents quartiers et villes sur l'ile de Montréal. Si on compile tous les sites projetés on parle de plusieurs dizaines de milliers de nouveaux logements de différents types seulement pour l'ile de Montréal dans un horizon de 5 ans. Normal alors que les gens soient un peu plus prudents et qu'ils voudront s'assurer du succès garanti d'un projet avant de trop s'avancer.
  23. Merci pour cet éventail d'exemples de quartiers portuaires impressionnants. Chacun à sa manière attire l'attention, certains l'admiration, aucun ne nous laisse indifférent. Voilà un bon point de départ pour imaginer à notre tour un quartier (Molson) qui mettra en valeur non seulement la vitrine portuaire de Montréal, mais la ville elle-même. C'est ça l'objectif de l'architecture: faire une déclaration forte au moyen de formes, de matériaux et de couleurs qui soulèveront l'intérêt, l'étonnement, l'enthousiasme et l'admiration. Pour cela il faut sortir des modes et des courants, innover et recréer pour que le résultat final surprenne et ébahisse de façon durable. Ce que je voudrais c'est en quelque sorte l'antithèse de Griffintown, sortir de notre zone de confort pour s'éclater architecturalement parlant et donner le ton à une image résolument contemporaine de Montréal. En conclusion ce n'est pas la hauteur des bâtiments qui importe dans ce genre de schéma, mais la créativité, l'originalité et l'audace, sans pour autant y sacrifier l'esthétisme. Je rêve bien sûr, mais le site de Molson est un site de rêve pour une ville comme Montréal. Parce que c'est une opportunité unique de renouveler notre image, en sortant de notre conservatisme rampant. Il faut revenir à l'esprit des années 60 où tout était possible et que Montréal était à l'avant-garde en matière urbaine. Quoi de mieux alors qu'un front de mer pour afficher son modernisme et créer un effet WOW dont on pourrait tous être fiers. A noter que le Vieux-Montréal joue déjà en partie cet important rôle de tableau emblématique. Mais Montréal c'est aussi une ville d'avenir et en cela il faut démontrer cet autre côté 21ème siècle, affichant la métropole comme une des villes de design et de créativité de classe mondiale.
  24. C'est vrai qu'il faut toujours prendre ce genre de sondages avec précaution à cause de leur méthodologie assez laxiste et peu objective. Ici l'échantillonnage (34,000 dans 48 villes du monde) est tout de même considérable, mais la source demeure limitée (une seule revue: Time Out). https://www.timeout.com/ Cependant il y a une chose qui ressort de cet exercise: c'est la réputation de Montréal qui se compare avantageusement à des villes beaucoup plus importantes qu'elle. Bien sûr on est encore dans la subjectivité, mais ici c'est la perception qui compte et son rayonnement à l'international. Ce qui est très différent des sondages canadiens ou même dans certains cas nord-américains, où Montréal et le Québec souffrent parfois dès le départ de préjugés tenaces, qui faussent automatiquement tout résultat objectif. Donc je considère le sondage de Time Out comme une excellente publicité gratuite pour la métropole et c'est vraiment ce qui compte en bout de ligne. https://www.timeout.com/things-to-do/best-cities-in-the-world