arch

Membre
  • Compteur de contenus

    145
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

62 Excellent

À propos de arch

  • Rang
    Member

Personal Information

  • Biography
    Architecte
  • Location
    Montreal
  • Intérêts
    Architecture
  • Occupation
    Architecte

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. arch

    Solar Uniquartier - projet global

    Le bâtiment gare me fait penser aux immenses complexes commerciaux qui sont joints à plusieurs gares japonaises. Dans plusieurs de ces villes, les gares sont des milieux de vie intégrés qui ont une offre commerciale importante. Elles obligent les passagers à passer à travers tout le complexe avant de se rendre à une "Gate" qui permet d'entrer dans la gare comme-telle. C'est un peu la même chose que l'on voit ici avec la station du Quartier, adapté dans son contexte nord-américain.
  2. Il est vrai que le cheminement pour devenir architecte est long: j'ai commencé mes études en 2010, gradué de la maîtrise en 2015, et admis à l'OAQ en 2017. Cela dit, le système à 2 vitesse existe déjà: une maîtrise de 3 ans est obligatoire aux étudiants en design de l'environnement, alors qu'elle est de deux ans pour les gradués au baccalauréat en architecture. Suite à la maîtrise, les stagiaires sont appelés à passer l'ExAC et à s'inscrire au tableau de l'ordre. La nature multidisciplinaire de notre profession nous appelle à interagir avec toutes sortes de domaines connexes à l'architecture, ce qui permet de faire de meilleurs projets. Ouvrir la maîtrise en architecture à d'autres gradués que les gradués en architecture ou design de l'environnement demanderait de bonifier son programme. Il faudrait le rendre plus long, ajouter des cours de construction, de design, des ateliers et des cours informatiques: un étudiant au baccalauréat en architecture part littéralement de rien, alors qu'à la maîtrise, il est déjà en possession de ses outils. Aussi, la formation en architecture repose beaucoup sur des notions historiques d'architecture et de culture générale qui sont couverts au baccalauréat. Or, le cheminement vers la profession prend déjà 7 ans minimum (lorsqu'on fait tout à la suite); le porter à 8 ou 9 ans rend l'entreprise difficilement justifiable compte tenu des conditions de travail qui ne sont pas mauvaises, mais pas représentatives d'un si long parcours d'études professionnelles. Aussi, ouvrir la porte à d'autres baccalauréats pour la maîtrise serait une belle baffe à la figure aux étudiants au baccalauréat en architecture: ce programme est contingenté: il faut entre 30 et 32 de cote R (selon les années) pour y être admis à l'UdeM. En gros, faire le baccalauréat sans la maîtrise ne mène à rien: le bac permet uniquement de s'inscrire comme stagiaire. Il y a aussi la question de la sursaturation du marché du travail, qui est très dépendant des cycles économiques: on ne veut surtout pas répéter l'hécatombe des années 1990, où plusieurs personnes qui ont entrepris le parcours universitaire n'ont jamais trouvé de travail en architecture. Notre profession est fragile et peu valorisée dans le milieu de la construction: il ne faut pas l'amoindrir et la diluer. Le rôle de l'architecte est important, et une formation universitaire complète et riche est selon moi un atout important pour l'avenir de la profession.
  3. arch

    MaryRobert - 22, 22 étages

    Au moins, il y aura quelque chose pour agrémenter le paysage de Griffintown... autre que de la brique beige!
  4. arch

    STM: Prolongement de la ligne 05 Bleue vers l'Est

    D'après moi, le montant de 3.9G$ inclus tous les coûts afférents au projet: achat du matériel roulant additionnel, reconfiguration de la station Saint-Michel, modifications au PCC, etc etc... Un dossier de La Presse faisait état il y a quelques années des conséquences du projet de la ligne bleue sur l'ensemble du réseau. Peut-être a-t-on décidé de suivre certaines de ces recommandations?
  5. arch

    Le Grand Déblocage

    Heureusement pour nous, Trainsparence a choisi le mauvais cheval dans l'écurie... Propos électoralistes, tendancieux, peu réfléchis, et surtout d'une autre époque. L'incurie des projets de transport en commun à Montréal portent presque tous la marque du PQ: la ligne bleue, la ligne orange, les améliorations aux trains de banlieue et j'en passe! Le Grand Déblocage, c'est avant tout une façon de faire plaisir aux syndicats, qui ne nous trompons pas, est un lobby péquiste aussi puissant que le patronat l'est au parti Libéral... D'abord, le choix de technologie pour les grands axes est douteux: personne ne prendra un tramway pour se rendre à l'aéroport d'une ville qui se veut internationale. C'est une lubie, et un manque de vision criant. Deuxièmement, oui pour les voies réservées de bus, mais ça peut se résumer à des bandes peintes sur la chaussée... peu d'aménagements couteux sont requis pour aménager des SRB (celui sur Pie-IX fait cas d'exception et est une erreur de planification majeure à mon avis). La plupart de ces axes de transport devraient faire l'objet d'une planification à l'échelle régionale, et entrent pour la plupart en complémentarité avec le REM... Selon la pénalité, autant bien terminer le REM et utiliser le reste des sommes pour partir les autres projets coûteux... (hem hem ligne bleue et future ligne rose!)...
  6. Moi ça serait ça: Hong Kong Shanghai ou Seoul Stockholm ou Copenhague (Et je retournerais bien à Tokyo, et pour ceux qui en rêvent, Osaka a beaucoup à offrir aussi!!!)
  7. arch

    STM: Prolongement de la ligne 05 Bleue vers l'Est

    À Chicago, il y a plusieurs stations qui portent le même nom puisque l'entièreté de la première couronne est construite autour de grands boulevards: Division, California, Western etc. etc. Ce n'est pas très mélangeant, les gens donnent simplement l'indication de la ligne à prendre et la station, par exemple: take the CTA Blue Line to California... ce n'est pas plus compliqué que de dire prend la ligne bleue et sort à Pie-IX...
  8. Je suis tombé sur un clip de Geoff Marshall (Londonist) qui parle beaucoup du transport en commun à Londres, de la trivialité, jusqu'aux minuscules petits détails que seul un vrai mordu peut remarquer. Londres va bientôt inaugurer la Elizabeth Line (Crossrail), et la question se pose sur son intégration à la petite carte du métro londonien. Il rencontre un dessinateur de cartes qui explique entre-autres les différences entre un réseau, une ligne, un service. Les questions soulevées s'appliquent en quelques sortes au REM, et la façon dont il sera intégré sur les cartes du métro ou des autres réseaux (bus, RTM...). Ainsi, selon la discussion avec l'expert en cartes, on pourrait imaginer un "Réseau" REM composé de 3 lignes: Aéroport, Deux-Montagnes, Ste-Anne; OU, on pourrait imaginer un réseau de métro, opéré par plusieurs opérateurs (tel Barcelone), et avoir un réseau composé de 7 lignes: 1-Verte, 2- Orange, 3-Aéroport, 4-Jaune, 5- Bleue, 6-Deux-Montagnes, 7-Ste-Anne. Tout est dans la perception! Je vous laisse le lien ici:
  9. Grands dieux! C'est fantastique! Le réseau de métro sera effectivement doublé, et permettra de relier tellement d'endroits grâce aux nouvelles correspondances! C'est un grand grand jour pour Montréal qui témoigne de la nouvelle vitalité de la ville. Maintenant, pouvons-nous nous attendre à quelques modifications au parcours ou à la livraison? Je pense surtout à l'antenne ouest qui pourrait-être raccourcie d'une station, ou encore l'antenne aéroport qui pourrait être prolongée de l'autre côté de la 20? Du côté de l'antenne sud, peut-être auront-ils changé la configuration des voies?
  10. arch

    Centre Eaton de Montréal

    Ça serait malade! J'adore Uniqlo!
  11. arch

    1000 de la Montagne (Centra) - 45 étages

    La nouvelle mouture de ce projet est tout simplement hideuse, hors de proportion, et ne s'inscrit pas du tout dans un courant architectural actuel et de qualité. On passe s'il-vous-plaît!
  12. Le Japon est un pays magnifique et très particulier en ce qui a trait à sa culture et ses manières, et chaque ville a ses propres coutumes et particularités qui les rendent uniques! Mes voyages se sont surtout concentrés sur le trajet du Tokkaido Shinkansen, soit entre Osaka et Tokyo, avec des excursions à Nikko, Nara, Kyoto, Matsumoto, et la péninsule d'Izu. Le transport par train est très développé au Japon, très facile à utiliser, et relativement peu coûteux (le Japan Rail Pass de JR est un must, il donne accès à tous les réseaux de JR qui comprend plusieurs lignes de type métro dans les grandes villes). À cause de cela, il est facile de choisir une ville comme une "base" et faire des day-trips (aller-retour dans la même journée), ce qui évite de changer d'hôtel à chaque soir.

    Je commencerais mon voyage avec une base à Kyoto, ce qui permet de visiter Osaka et Nara. Ces deux villes sont reliées par train à Kyoto qui est probablement une des plus belles villes du pays, quoique un peu calme le soir venu. Osaka est une métropole bien différente de Tokyo, avec une ambiance beaucoup plus décontractée. Par contre, si le magasinage y est bien tentant, celui de Tokyo est beaucoup plus intéressant! Kyoto est une ville de temples et de spiritualité, il y a énormément de choses à y voir et faire, il faut compter quelques jours sur place pour l'apprécier pleinement (la gare de train est fantastique!). Osaka se fait en 2 jours bien serrés je crois. Nara vaut absolument le détour, un day-trip est également suffisant pour visiter le parc et tous ses temples. 

    Il faut également visiter la campagne japonaise pour saisir toutes les nuances du pays. Plusieurs villages sont accessibles en train, ce qui facilite grandement leur visite. Hors des sentiers battus, on ne retrouve presque plus d'affiches en anglais, et les locaux ne parlent pas la langue non plus, ce qui rend l'expérience très immersive et surprenante! En dehors des grandes villes, on peut découvrir les onsen (bains japonais) et autres particularités, comme des villages de pêcheurs et leurs restaurants servant du poisson fraîchement pêché. Mon conseil est de prévoir quelques jours dans ces villages, pour sortir des sentiers battus!

    Pour ce qui est de Tokyo, c'est une ville gigantesque, on y retrouve de tout. C'est difficile de recommander quelque chose parce que tout y est curieux et différent. C'est un brouhaha organisé, réglé au quart de tour. Certains quartiers sont plus intéressants, comme Harajuku, Ginza (Marunouchi) et Asakusa, d'autres obnubilants comme Shinjuku et Shibuya, et certains carréments ennuyants comme Odaiba et Roppongi (quartier d'expatriés et de bars peu recommandables...) 

    À partir de Tokyo, on peut facilement rejoindre Matsumoto et Nikko qui sont des villes très intéressantes et différentes, elles complémentent bien un voyage dans la mégapole japonaise. Sur ce, écris-moi si tu as des questions! Bon voyage! 

  13. Le Japon est un pays magnifique et très particulier en ce qui a trait à sa culture et ses manières, et chaque ville a ses propres coutumes et particularités qui les rendent uniques! Mes voyages se sont surtout concentrés sur le trajet du Tokkaido Shinkansen, soit entre Osaka et Tokyo, avec des excursions à Nikko, Nara, Kyoto, Matsumoto, et la péninsule d'Izu. Le transport par train est très développé au Japon, très facile à utiliser, et relativement peu coûteux (le Japan Rail Pass de JR est un must, il donne accès à tous les réseaux de JR qui comprend plusieurs lignes de type métro dans les grandes villes). À cause de cela, il est facile de choisir une ville comme une "base" et faire des day-trips (aller-retour dans la même journée), ce qui évite de changer d'hôtel à chaque soir.

    Je commencerais mon voyage avec une base à Kyoto, ce qui permet de visiter Osaka et Nara. Ces deux villes sont reliées par train à Kyoto qui est probablement une des plus belles villes du pays, quoique un peu calme le soir venu. Osaka est une métropole bien différente de Tokyo, avec une ambiance beaucoup plus décontractée. Par contre, si le magasinage y est bien tentant, celui de Tokyo est beaucoup plus intéressant! Kyoto est une ville de temples et de spiritualité, il y a énormément de choses à y voir et faire, il faut compter quelques jours sur place pour l'apprécier pleinement (la gare de train est fantastique!). Osaka se fait en 2 jours bien serrés je crois. Nara vaut absolument le détour, un day-trip est également suffisant pour visiter le parc et tous ses temples. 

    Il faut également visiter la campagne japonaise pour saisir toutes les nuances du pays. Plusieurs villages sont accessibles en train, ce qui facilite grandement leur visite. Hors des sentiers battus, on ne retrouve presque plus d'affiches en anglais, et les locaux ne parlent pas la langue non plus, ce qui rend l'expérience très immersive et surprenante! En dehors des grandes villes, on peut découvrir les onsen (bains japonais) et autres particularités, comme des villages de pêcheurs et leurs restaurants servant du poisson fraîchement pêché. Mon conseil est de prévoir quelques jours dans ces villages, pour sortir des sentiers battus!

    Pour ce qui est de Tokyo, c'est une ville gigantesque, on y retrouve de tout. C'est difficile de recommander quelque chose parce que tout y est curieux et différent. C'est un brouhaha organisé, réglé au quart de tour. Certains quartiers sont plus intéressants, comme Harajuku, Ginza (Marunouchi) et Asakusa, d'autres obnubilants comme Shinjuku et Shibuya, et certains carréments ennuyants comme Odaiba et Roppongi (quartier d'expatriés et de bars peu recommandables...) 

    À partir de Tokyo, on peut facilement rejoindre Matsumoto et Nikko qui sont des villes très intéressantes et différentes, elles complémentent bien un voyage dans la mégapole japonaise. Sur ce, écris-moi si tu as des questions! Bon voyage! 

     

    1. budgebandit

      budgebandit

      Merci infinément! J'ai tellement hate de planifier notre itinéraire haha
      Ca va etre un vrai culture shock mais c'est quand meme super excitant :)

       

  14. J'ai plusieurs recommandations / conseils pour toi! Je vais t'envoyer un message privé pour ne pas faire dérailler le fil...
  15. Oh le chanceux! J'ai été au Japon 2 fois et c'était magique et absolument incroyable comme dépaysement culturel! Mais le plus impressionnant au Japon est la densité de population dans les villes, l'efficacité de tout ce qu'on y retrouve, et les gares de train qui sont des villes en soi... C'est tellement fantastique d'avoir un vol direct, j'aimerais le prendre en 2019 si je peux y retourner !