UrbMtl

Membre
  • Compteur de contenus

    5 399
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    24

UrbMtl a gagné pour la dernière fois le 22 juillet

UrbMtl a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 907 Excellent

2 abonnés

À propos de UrbMtl

  • Rang
    Mtlurb Godfather

Personal Information

  • Biography
    ...
  • Location
    Montréal
  • Intérêts
    Urbanisme, architecture et patrimoine
  • Occupation
    Design

Visiteurs récents du profil

2 374 visualisations du profil
  1. Rocco base son commentaire sur les deux angles les plus exposées au soleil. Que je le vois encore accuser un autre membre de mauvaise foi...
  2. UrbMtl

    Myriade - 22 étages (2018)

    16 août 2018. Ce que je vois quand je passe devant cet édifice.
  3. UrbMtl

    Quai De Lorimier - Nouveau projet

    De mémoire, on parlait de 2000 à 4000 unités sur le site de la SRC. EDIT : Le nouveau propriétaire, Vincent Chiara a promis jeudi de respecter l’entente. «Il y a un potentiel allant de 2000 à 4000 unités de logements constructibles sur site. Ça s’échelonnerait sur une période d’une quinzaine d’années dépendamment de la vigueur du marché», a-t-il ajouté. Les hauteurs varieraient entre 6 à 15 étages.
  4. Et pourtant je n'invente rien comme façon de procéder. Je constate qu'on est pas prêt à ça. Je me retire de la discussion et j'attendrai les premières critiques dans quelques années.
  5. Je ne veux pas monopoliser le fil, mais je dois préciser qu'en aucun cas je n'ai suggéré que la Ville développe le terrain. Au contraire. Elle planifie elle même le développement du terrain, garde les terrains qui auront une vocation publique (logements sociaux, parcs, allées et rues), puis subdivise le terrain et revend les lots. C'est exactement ce qui a été fait par la SIC pour les Bassins du nouveau Havre. Résultat : les parcs sont aménagés sans coût d'acquisition supplémentaire parce qu'on a attendu que leur valeur explose (comme les autres du quartier).
  6. C'est pas juste Projet Montréal. Regarde le site de la SRC, Bois-Francs, Childrens (vendu d'abord à Luc Poirier), Lachine Est, Angus, TOD Quartier, etc. On peut même penser à la gestion des espaces publics dans Griffintown et au Triangle (à la remorque du privé). Je crois qu'on fait comme on a toujours fait, tout simplement. EDIT : Ceci dit, attendons le PPU.
  7. Achat - planification - lotissement - revente. Je ne vois pas comment la Ville serait perdante financièrement. Les terrains morceler valent probablement plus chers une fois que l'aménagement de l'espace public est annoncé et même réalisé. EDIT : mais bon, si quelqu'un peut démentir mon impression, j'ai hâte de le lire.
  8. Et ce projet comprend l'une des pires opérations de façadisme en ville. http://www.urbandb.com/img-wrap/media-ef8f157ca5b0983df9112aaca855ec2b.jpg/index.html#.W3RWpehKiUk
  9. Un peu déçu qu'on envisage de vendre l'entièreté du terrain à un seul promoteur, comme on a un peu trop l'habitude de le faire. On verra avec le PPU, mais la ville devrait s'imposer pour ce projet, aménager le site elle-même, le subdiviser et le faire développer par plusieurs promoteurs qui s'adresseront à des acheteurs différents (luxe, abordable, résidence, famille, etc.). Les Bassins du nouveau havre était un premier pas dans la bonne direction à mon avis.
  10. UrbMtl

    Toilettes publiques autonettoyantes

    Pour vivre sur le Plateau, j'aimerais mieux des urinoirs à certains endroits plutôt que de voir et sentir des traces de pisse aux entrées de ruelles le samedi et le dimanche matin. La première fois que j'en ai vues (des urinoirs), c'était à Amsterdam dans un parc. 100x préférables à se trouver un coin de maison isolé. Et pour simplement uriner, je préfère ce genre de truc que de faire fonctionner une toilette autonettoyante pour rien et la monopoliser pendant 5m alors que d'autres n'ont pas d'autre choix que de l'utiliser. Ceci dit, le design peut être plus intéressant.
  11. UrbMtl

    Le Village gai - Projets et nouvelles

    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1117963/rue-amherst-comite-autochtone-montreal La rue Amherst portera un nom autochtone Publié le mardi 14 août 2018 à 11 h 29 L'administration de Valérie Plante ira de l'avant avec le projet de rebaptiser la rue Amherst au nom de la réconciliation avec les Autochtones. Un projet qui intervient presque un an après une annonce en ce sens par l'ancien maire de Montréal Denis Coderre. Un texte de Laurence Niosi Un comité composé entièrement de représentants autochtones sera mis en place à l'automne afin de dresser une liste de noms autochtones pour remplacer celui du controversé général britannique Jeffery Amherst, affirme un porte-parole de la Ville à Radio-Canada. Plusieurs noms ont été évoqués dans le passé pour prendre sa place, dont ceux de l'ex-premier ministre Jacques Parizeau, du chef huron Kondiaronk, héros de la Grande Paix de Montréal, ou encore du chef outaouais Pontiac, qui s'est révolté justement contre Amherst. L'administration Plante affirme toutefois que le nouveau nom de la rue sera autochtone, comme l'avait laissé entendre le maire Coderre en septembre dernier. « Le processus de planification pour le changement du nom de la rue Amherst est en cours. Les organismes du quartier et les associations de commerçants seront informés du processus et des étapes qui mèneront à l’adoption du nouveau toponyme par le conseil municipal de la Ville de Montréal », indique le porte-parole. La Ville de Montréal affirme que le comité est en « cours de composition » et n'accorde pas d'entrevue sur le sujet. Le débat autour de la rue Amherst revient de manière cyclique depuis plusieurs années. On reproche notamment à celui qui a été gouverneur général et commandant en chef des forces britanniques en Amérique du Nord (1717-1797) d'avoir préconisé l'extermination des Autochtones par l'usage de couvertures infectées par la variole. En septembre, à l'occasion du dévoilement des nouvelles armoiries de Montréal où figure un pin blanc illustrant la présence autochtone ancestrale, Denis Coderre avait déclaré que le général serait effacé de la toponymie montréalaise. « Je ne pense pas qu’on puisse célébrer quelqu’un qui voulait exterminer des Autochtones. Goodbye Mister Amherst! », avait dit l'ancien maire. La formation d'un nouveau comité autochtone survient en outre alors que le débat sur certains lieux ou statues de héros de l'époque coloniale fait rage. À Victoria, une statue de John A. MacDonald a récemment été déboulonnée à l'extérieur de l'hôtel de ville, dans un « geste de réconciliation » avec les Autochtones. L'ancien premier ministre du Canada a établi le programme de pensionnats autochtones et adopté la Loi sur les Indiens. La semaine dernière, la Banque de Montréal (BMO) a quant à elle retiré des inscriptions jugées offensantes pour les Autochtones d'un de ses édifices, dans le Vieux-Montréal.
  12. UrbMtl

    Le Carré Saint-Laurent - 10,20 étages

    Pourquoi tout le monde à l'air surpris? On sait depuis plusieurs mois le pari des architectes concernant les anciennes façades et leurs enjeux. On en a amplement discuté sur le forum en plus. https://provencherroy.ca/fr/projet/architecture-patrimoine-carre-saint-laurent/
  13. UrbMtl

    Laur&nt Clark - 20, 25 étages

    En fait, on cache probablement l'étage mécanique. Un exemple qu'aurait du suivre CF pour la TDC 2&3...