bob

Membre
  • Compteur de contenus

    243
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

40 Excellent

À propos de bob

  • Rang
    Senior Member

Personal Information

  • Biography
    n/a
  • Location
    Mtl
  • Intérêts
    n/a
  • Occupation
    services professionels
  1. J'avais bien compris, et je trouve aussi que l'idée d'ACPNC serait intéressante pour égayer ce grand mur aveugle. Je note cependant avec intérêt ton assertion décrivant notre société comme un État de droit; j'espère que quelqu'un prendra la peine d'en informer le SPVM Bon, je fais des blagues en passant, mais je conçois que ce n'est pas tout le monde qui apprécie nécessairement. Mea culpa. Ceci dit, pour revenir au sujet: le bâtiment du SPVM, en plus d'être laid, pose réellement un problème d'enclavement et d'ensoleillement pour l'esplanade. Une murale pourrait rendre ca moins drabe, mais malheureusement je crains que le manque de lumière ne rende le lieu peu attrayant.
  2. Tu proposes donc une murale qui représenterait les commandants successifs du SPVM depuis sa formation? Drôle d'idée, mais après tout pourquoi pas, c'est juste adossé à leur QG!
  3. Je ne comprends pas ce que tu ne comprends pas: les rues fermées sur le plateau ou dans Rosemont, c'est justement pour retirer du trafic automobile et permettre aux piétons de circuler plus librement. La formule E à l'effet inverse: impossible de traverser les rues utilisées pour la course, aucune animation commerciale d'intérêt pour les riverais, du bruit et de la construction en plus. Ca n'a absolument rien à voir! Dailleurs, parler de "rues fermées" pour ce qui est fait sur le plateau ou dans Rosemont est en soi un point de vue strictement d'automobilistes. De mon point de vue de piéton, ces rues sont justement "ouvertes" et pleinement utilisables à l'occasion de ces événements! Pour une fois, on fait de la place à autre chose qu'aux automobilistes dans notre espace public. Naturellement, la formule E c'est tout l'inverse: moi s d'espace et de liberté de mouvement pour tout le monde.
  4. Le Smith - 25 étages

    Oui, même problème que le Myriade: l'inverse d'une architecture simple et épurée. Des éléments inutiles dans tous les sens, aucune harmonie, et la quasi certitude que les matériaux seront cheap.
  5. Elää - 4 étages

    La prise de possession est annoncée pour le 30 novembre.
  6. YUL - 38, 38 étages

    Vraiment une très belle surprise. J'aime particulièrement la coiffe de la partie basse, qui je crois abrite salle de sport et piscine. La sobriété des lignes me fait penser à l'architecture moderne des années 60, c'est une belle réussite. Seule la bannière verticale cheap me fait tiquer, mais j'ose espérer qu'elle va disparaître à un moment donné (anyway c'est tellement low quality qu'elle va sans doute s'arracher d'elle-même :). J'aurais bien vu une enseigne néon rétro, avec chaque lettre du mot Holiday Inn en néon vert fixé à même la paroi. Ça complèterait tellement bien le look moderne de l'ensemble!
  7. Franchement, il y a tellement de choses importantes à reprocher à Coderre (la gestion désastreuse des transports en commun, la guéguerre mesquine et permanente avec les arrondissements gérés par PM, les dizaines de petits projets inutiles du 375è qui sont tous en retard et vont au total coûter un bras, la guerre ouverte à l'autopartage, ...), je trouve incroyable qu'on focuse tellement sur la formule E, qui dans le tableau général n'est qu'un petit événement de coût moyen et qui a le mérite de ramener un peu de tourisme en ville. Pour être franc, si notre cher Jambon 1er n'est pas réélu je serai le premier à célébrer, mais je suis sidéré que si par miracle cela devait se produire, ce serait visiblement à cause de la formule E et des pit bulls! Je crois que je ne comprendrai jamais mes estimés concitoyens dans leurs priorités...
  8. Idée séduisante mais peu réaliste: refaire une place quasiment neuve, et creuser assez profondément pour passer sous le tunnel du métro dans l'axe de Maisonneuve.
  9. Maison Manuvie - 28 étages

    Belle prise. Un peu plus et on se croirait à Long Beach, CA.
  10. Nouveau Pont Champlain

    Je pensais justement l'inverse, sa largeur va lui donner un air de solidité et lui permettre de prendre sa place dans la vue sur le fleuve, en particulier depuis le belvédère. (en passant j'espère que la solidité ne sera pas qu'une impression!) Par contre j'espère vraiment que les teintes des différentes pièces seront harmonisées, comme plusieurs l'ont fait remarquer...
  11. PPU du Quartier des gares

    En effet, on voit le panneau d'arrêt du 178. Ça aussi c'est un problème récurrent, les conflits entre vélos et autobus (surtout les voies réservées) dans les rues qui sont équipées de pistes peintes sur le côté. Ce genre d'aménagement optimise la frustration des deux côtés, aussi bien chauffeur d'autobus que cycliste. C'est dommage dans ce cas précis, car on aurait pu profiter des travaux majeurs dans ce coin pour aménager une vraie piste double sens sur un côté, à la façon Berri, avec l'autobus sur la voie automobile à côté et non entremêlé.
  12. PPU du Quartier des gares

    C'est moi ou la piste cyclable se termine littéralement sous nos yeux, envoyant les cyclistes dans le traffic, en plus dans une montée où les autos et camions ont tendance à prendre de la vitesse pour franchir la côte? Je suis un peu fatigué que les aménagements cyclables soient manifestement conçus par des gens qui ne les utilisent pas... un peu comme notre réseau de transports en commun en général. Tous en voiture!
  13. L’AIESEC choisit de s’établir à Montréal

    D'accord avec vous. J'y vois deux grandes conséquences positives: - un ajout d'expertise qui permet de renforcer le capital humain de la métropole. La disponibilité et la densité de talents est l'un des facteurs de prospérité déterminants de nos jours. - une contribution concrète à l'évolution technique et scientifique humaine, plutot qu'une énième entreprise d'exploitation de cette richesse à des fins privées (non pas que j'en aie contre ce principe de base du capitalisme, que j'applique moi-même en tant qu'entrepreneur, mais je reconnais le besoin d'organismes dédiés à faire avancer l'état de l'art, en parallèle de ceux qui en récoltent les fruits).