fmm

Membre
  • Compteur de contenus

    10
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de fmm

  • Rang
    Junior Member

Personal Information

  • Biography
    A
  • Location
    Montréal
  • Intérêts
    Sports
  • Occupation
    Étudiant
  1. Très peu de chances que le HEC redonne Decelles à l'UdeM, des rénovations sont en cours depuis 2007 afin de mettre à jour cet édifice. Les rénovations sont appréciées en raison du fait qu'elles brisent l'effet "bunker" de l'édifice par l'ouverture de murs de béton pour y ajouter des fenêtres.
  2. fmm

    Maison symphonique de Montréal (2013)

    Moment marquant, ce matin : c'était la première répétition de l'Orchestre symphonique de Montréal dans sa nouvelle résidence, l'Adresse symphonique, 12 jours avant le concert inaugural. La magnifique salle était ouverte pour l'occasion aux médias, qui ont pu, en compagnie de la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine Christine Saint-Pierre et du responsable de l'acoustique Tateo Nakajima, constater la beauté des lieux, vastes et chaleureux, tout en bois blond. Demain (samedi), afin de tester l'acoustique naturelle de la salle, une répétition de l'OSM se déroulera devant un public constitué d'enfants et de bénévoles d'organismes caritatifs. Outre le concert inaugural le 7 septembre prochain, des portes ouvertes permettront au public de découvrir l'Adresse symphonique et ses coulisses, du 8 au 10 septembre. À l'exception de certains travaux de finition à l'arrière-scène et à l'extérieur, tout devrait être prêt pour cette occasion. http://www.cyberpresse.ca/arts/musique/201108/26/01-4429204-ladresse-symphonique-prepare-son-ouverture.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_aujourdhui-sur-cyberpresse_267_article_ECRAN1POS1 Sur le site de La Presse, il y a une très belle photo qui donne une vue d'ensemble de l'intérieur. Vraiment réussi !
  3. Le groupe Devimco et ses partenaires portent à 736 millions de dollars le total de leurs investissements dans le projet Griffintown, rebaptisé District Griffin. Le promoteur de Québec tenait aujourd’hui à Montréal une conférence de presse pour la première pelletée de terre de la première phase du projet. Devimco en a profité pour annoncer un investissement additionnel de 261 millions dans deux autres phases, totalisant 1 058 unités de copropriétés ainsi que des espaces de bureaux et de commerce de détail. La phase II, baptisée Îlot St. Ann, sera construite dans le quadrilatère bordé par les rues Basin, du Séminaire, Ottawa et Rioux. Évaluée à 131 millions de dollars, elle prévoit la construction de cinq tours de 14 étages, comprenant 768 unités de copropriétés. « Nous sommes prêts à commencer la construction en novembre, dit Serge Goulet, président de Devimco. Nous attendons le permis de démolition. » La planification est moins avancée pour la phase III. Pour l’instant, elle prévoit la construction de 277 unités de copropriétés dans la rue Peel, au nord de Wellington. Cette partie du projet comprendra aussi l’aménagement de 117 000 pieds carrés d’espaces de bureaux. Les deux premiers étages du projet seront réservés aux commerces de proximité et aux restaurants. Les travaux sont évalués à 130 millions et doivent débuter au printemps 2012. Le Groupe Cholette se charge de construire les unités de copropriétés au District Griffin. « À l’Îlot St. Ann, nos énergies seront déployées sur la qualité de vie, dit Michel Cholette, président. Il y aura une cour intérieure, des bassins d’eau… Ce sera plus sobre que les unités de la phase I. » Le Fonds de solidarité FTQ investit 34 millions dans le District Griffin. « Ça rejoint notre mission d’investir, de développer, de faire des projets créateurs d’emplois », dit Normand Bélanger, pdg du bras immobilier du Fonds, présent à la conférence de presse. Serge Goulet a profité de la période de questions pour répondre aux critiques du maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais. L’élu de Vision Montréal reproche à Devimco de violer son engagement d’inclure 30 % de logements sociaux et abordables dans son projet. « Je ne sais pas comment il en arrive à cette conclusion, dit Serge Goulet. Dans toutes nos phases, nous allons respecter le minimum requis par la Ville. » Il doit rencontrer le maire Dorais le 29 août. En outre, Devimco travaille sur une quatrième phase du District Griffin. « Nous attendons d’être plus avancés avant de faire des annonces. » http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/immobilier/district-griffin--trois-quarts-de-milliard-en-investissements/534158
  4. Le groupe Devimco et ses partenaires portent à 736 millions de dollars le total de leurs investissements dans le projet Griffintown, rebaptisé District Griffin. Le promoteur de Québec tenait aujourd’hui à Montréal une conférence de presse pour la première pelletée de terre de la première phase du projet. Devimco en a profité pour annoncer un investissement additionnel de 261 millions dans deux autres phases, totalisant 1 058 unités de copropriétés ainsi que des espaces de bureaux et de commerce de détail. La phase II, baptisée Îlot St. Ann, sera construite dans le quadrilatère bordé par les rues Basin, du Séminaire, Ottawa et Rioux. Évaluée à 131 millions de dollars, elle prévoit la construction de cinq tours de 14 étages, comprenant 768 unités de copropriétés. « Nous sommes prêts à commencer la construction en novembre, dit Serge Goulet, président de Devimco. Nous attendons le permis de démolition. » La planification est moins avancée pour la phase III. Pour l’instant, elle prévoit la construction de 277 unités de copropriétés dans la rue Peel, au nord de Wellington. Cette partie du projet comprendra aussi l’aménagement de 117 000 pieds carrés d’espaces de bureaux. Les deux premiers étages du projet seront réservés aux commerces de proximité et aux restaurants. Les travaux sont évalués à 130 millions et doivent débuter au printemps 2012. Le Groupe Cholette se charge de construire les unités de copropriétés au District Griffin. « À l’Îlot St. Ann, nos énergies seront déployées sur la qualité de vie, dit Michel Cholette, président. Il y aura une cour intérieure, des bassins d’eau… Ce sera plus sobre que les unités de la phase I. » Le Fonds de solidarité FTQ investit 34 millions dans le District Griffin. « Ça rejoint notre mission d’investir, de développer, de faire des projets créateurs d’emplois », dit Normand Bélanger, pdg du bras immobilier du Fonds, présent à la conférence de presse. Serge Goulet a profité de la période de questions pour répondre aux critiques du maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais. L’élu de Vision Montréal reproche à Devimco de violer son engagement d’inclure 30 % de logements sociaux et abordables dans son projet. « Je ne sais pas comment il en arrive à cette conclusion, dit Serge Goulet. Dans toutes nos phases, nous allons respecter le minimum requis par la Ville. » Il doit rencontrer le maire Dorais le 29 août. En outre, Devimco travaille sur une quatrième phase du District Griffin. « Nous attendons d’être plus avancés avant de faire des annonces. » http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/immobilier/district-griffin--trois-quarts-de-milliard-en-investissements/534158
  5. fmm

    District Griffin, phase 1 - 18, 20 étages (2014)

    Le groupe Devimco et ses partenaires portent à 736 millions de dollars le total de leurs investissements dans le projet Griffintown, rebaptisé District Griffin. Le promoteur de Québec tenait aujourd’hui à Montréal une conférence de presse pour la première pelletée de terre de la première phase du projet. Devimco en a profité pour annoncer un investissement additionnel de 261 millions dans deux autres phases, totalisant 1 058 unités de copropriétés ainsi que des espaces de bureaux et de commerce de détail. La phase II, baptisée Îlot St. Ann, sera construite dans le quadrilatère bordé par les rues Basin, du Séminaire, Ottawa et Rioux. Évaluée à 131 millions de dollars, elle prévoit la construction de cinq tours de 14 étages, comprenant 768 unités de copropriétés. « Nous sommes prêts à commencer la construction en novembre, dit Serge Goulet, président de Devimco. Nous attendons le permis de démolition. » La planification est moins avancée pour la phase III. Pour l’instant, elle prévoit la construction de 277 unités de copropriétés dans la rue Peel, au nord de Wellington. Cette partie du projet comprendra aussi l’aménagement de 117 000 pieds carrés d’espaces de bureaux. Les deux premiers étages du projet seront réservés aux commerces de proximité et aux restaurants. Les travaux sont évalués à 130 millions et doivent débuter au printemps 2012. Le Groupe Cholette se charge de construire les unités de copropriétés au District Griffin. « À l’Îlot St. Ann, nos énergies seront déployées sur la qualité de vie, dit Michel Cholette, président. Il y aura une cour intérieure, des bassins d’eau… Ce sera plus sobre que les unités de la phase I. » Le Fonds de solidarité FTQ investit 34 millions dans le District Griffin. « Ça rejoint notre mission d’investir, de développer, de faire des projets créateurs d’emplois », dit Normand Bélanger, pdg du bras immobilier du Fonds, présent à la conférence de presse. Serge Goulet a profité de la période de questions pour répondre aux critiques du maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais. L’élu de Vision Montréal reproche à Devimco de violer son engagement d’inclure 30 % de logements sociaux et abordables dans son projet. « Je ne sais pas comment il en arrive à cette conclusion, dit Serge Goulet. Dans toutes nos phases, nous allons respecter le minimum requis par la Ville. » Il doit rencontrer le maire Dorais le 29 août. En outre, Devimco travaille sur une quatrième phase du District Griffin. « Nous attendons d’être plus avancés avant de faire des annonces. » http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/immobilier/district-griffin--trois-quarts-de-milliard-en-investissements/534158
  6. Voici une mise à jour de ce projet : - Description : 17 étages, 135 unités (25% vendues au 21-06-12) - Commerces : 2 premiers étages sont commerciaux : épicerie Métro, pharmacie,... - Localisation : entre Peel et Shannon, au sud d'Ottawa - Promoteur : Devimco - Prix : moy. $390/pi.ca. - Livraison : été 2015 - Pavillon des ventes : 1040 Wellington - Site web : http://www.districtgriffin.com
  7. fmm

    Onyx - 9 étages (2014)

    Voici le bâtiments qui seront détruits pour faire place à ce projet...pas une grosse perte. Projet tout juste devant le mémorial de polytechnique, la "Nef pour quatorze reines".
  8. fmm

    Altoria - 35 étages (2014)

    Kevric, promoteur du projet de gratte-ciel Altoria, à Montréal, menace de poursuivre pour « au moins 30 millions de dollars » un groupe de voisins qui tentent d’empêcher la construction de la tour. Leur avocat dénonce ce qu’ils considèrent comme une « tentative d’intimidation ». Le promoteur a lancé les travaux début mai à la Place Victoria, dans le Quartier international de Montréal. Pour construire cet immeuble mixte de bureaux et de copropriétés de 35 étages, Kevric a dû obtenir l’autorisation du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. Son emplacement se trouve dans le même îlot que le Unity I, un monument historique reconnu par Québec, qui abrite aujourd’hui 88 unités de copropriétés. Plusieurs résidants de l’immeuble de 10 étages se retrouveront à l’ombre une fois l’Altoria terminé. Le syndicat du Unity I tente donc de faire annuler l’autorisation du Ministère. Des auditions sur cette requête doivent avoir lieu en décembre. Le syndicat a également demandé une ordonnance de sauvegarde pour faire cesser les travaux, entamés depuis quelques semaines. Sans succès. Kevric a répliqué en envoyant le 2 juin une mise en demeure à chacun des membres du syndicat de copropriété du Unity I. Le promoteur les somme de retirer leur demande d’annulation au Ministère. Sans quoi, mentionne la mise en demeure, le promoteur « n’aura d’autre alternative que de tenir tous et chacun [sic] des copropriétaires du Unity Building responsables de ces mêmes dommages qu’elle subit en date des présentes et qui sont estimés à une somme d’au moins de 30 millions de dollars ». Kevric allègue que les motifs du syndicat « sont dénués de tout fondement » et cause « des préjudices sérieux et irréparables » au promoteur. « Le client est en processus de vente des copropriétés, dit Francis Rouleau, avocat dans le dossier au cabinet Blakes. Avec la publicité qui s’ensuit, ça va poser problème ». Le promoteur affirme aussi qu’une délégation du syndicat de copropriété s’est rendue à son bureau de vente pour répandre la fausse rumeur selon laquelle le projet Altoria allait être « définitivement suspendu ». « Démarche d’intimidation » Pour l’avocat du syndicat, Jean Lozeau, « c’est clairement une démarche d’intimidation ». « Ils tentent de leur tordre le bras. » Selon lui, la tentative de Kevric est vaine, puisque le juge en chef adjoint a déjà autorisé le cheminement de la requête pour contester l’autorisation du Ministère, déposée par le syndicat, dont les motifs sont jugés sérieux. Son avocat souligne que le Ministère a à plusieurs reprises interdit des constructions en hauteur dans cet îlot. Le syndicat reproche aussi à Québec de ne pas l’avoir informé à temps de cette autorisation et de lui avoir transmis une copie caviardée de l’analyse du Ministère, ce qui l’empêchait d’avoir accès à l’information et de faire valoir son point de vue. L’avocat Jean Lozeau souligne en outre que Kevric vendait des unités de copropriétés bien avant d’avoir obtenu l’autorisation de construire du Ministère, le 10 mars. En fait, en novembre 2010, le pdg de Kevric, Richard Hylands, mentionnait déjà à Les Affaires que « les ventes de condos [allaient] très bien ». Poursuite intéressée? De leur côté, les avocats de Kevric affirment que le président du syndicat du Unity I, Federico Bizzotto, agit en fait pour protéger ses propres intérêts dans le secteur. Promoteur des immeubles Unity I, Unity II et Le U, il est un concurrent de Kevric dans le marché de la copropriété dans le quartier. En 2008, il s’est vu refuser par le Ministère une autorisation pour construire 20 étages dans le cadre de son projet Le U, adjacent au Unity I. Le président du syndicat n’a pas voulu commenter, mais a tenu à préciser que ses activités de promoteur « n’ont aucun rapport » avec ses démarches contre le projet Altoria. Son avocat affirme même qu’il avait fait cette demande de construction de 20 étages afin de « tester » la Loi sur les biens culturels. La tour mixte que veut construire Kevric à la place Victoria comprend 35 étages. Les 25 étages supérieurs abriteront 152 unités de copropriétés, alors que les dix étages inférieurs seront aménagés en espaces de bureaux, avec une entrée séparée au rez-de-chaussée. La partie commerciale fera 230 000 pieds carrés. Estimés à un peu plus de 100 millions, les travaux, réalisés en fonction de la certification écologique LEED, ont commencé début mai. Les premiers locataires n’emménageront pas avant fin 2013, si tout va bien http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/immobilier/altoria-menace-de-poursuites-de-30m--/531697