Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu le plus aimé depuis le 2017-11-12 dans toutes les zones

  1. 19 points
  2. 15 points
    I'm back with a new video! This one took me awhile. Similar to my earlier projects, a short film featuring tourists from around the world falling in love with Montréal. Most of the footage comes from 2017 and the 375th celebrations. Please share it if you like it
  3. 14 points
  4. 13 points
    J’ai de bonne source que plusieurs acheteurs sont mécontents des changements de design et qu’il y en a même qui se rendent en cour. Apparemment, dans le contrat, il y a une clause indiquant un pourcentage de changements pouvant être apportés au design original.
  5. 12 points
  6. 11 points
    Le Plateau a un pourcentage moins élevé de vacance dans ses locaux commerciaux que le DIX30, tout en étant une des zones de créations d'emplois les plus actives de Montréal, tout en prenant la troisième place des lieux touristiques en ville, et cela tout en augmentant sa population au dessus de la croissance moyenne montréalaise. Les déplacements dans le quartier ont augmenté durant les dernières années, en ayant un transfert des parts modales de la voiture vers les alternatives. Tout ce qui est mentionné plus haut est une réalité statistique prouvée. Quelles leçons veux-tu donner ici? Que les gens esclaves de leur voiture ne peuvent pas y aller facilement avec une abondance de stationnements inutilisés à grandeur pour ne pas avoir à chercher? Et puis? Les forces que le quartier a développé en misant sur ses affinités ont plus que compensés. Un quartier n'a pas à te plaire pour réussir et s'épanouir en fonction de ses propriétés et de ses aspirations. C'est pas parce que ça ne te convient pas qu'il n'y a pas une clientèle pour prendre ta place. Surtout que cette clientèle «non-automobile» représente historiquement plus de 90% de l'achalandage des rues commerciales du quartier, et qu'il est normal de lui donner une priorité relative à cette réalité. Je vis dans un quartier d'histoire, d'architecture, et un milieu de vie d'une mixité quasi-exemplaire en terme de démographie, de services et d'emplois en relation à la population active. Les habitudes de transport y sont beaucoup plus saines et soutenables que le tout à l'auto. Un centre commercial est laid, sans mixité, déconnecté de son milieu, un problème constant d'accès pour ce qui reste en bout de ligne une faible quantité de commerces, et n'offre aucune proximité d'emplois ou de résidences aux services offerts. Quelle leçon d'urbanisme tu veux donner? Faire un gros parking dans une ville saturée d'automobiles, plutôt que d'y construire un milieu de vie mixte et soutenable et de rapprocher les commerces et les services de la clientèle? C'est supposé être visionnaire et intelligent? Alors que ces centres commerciaux meurent ridiculeusement plus vite que n'importe quelle artère commerciale du Plateau, à travers l'Amérique du Nord? Si tu penses que le Quinze40 va être cool pour toi, grand bien de fasse, je te souhaite du plaisir à y aller. Ça ne changera rien à ma vie. Mais viens pas me dire que je mérite une «punition» ou une leçon en urbanisme parce que je veux un développement différent (et parfaitement justifiable, même sur le plan économique) pour mon quartier. Et si tu n'as aucune alternative potable pour te rendre vers le centre, ne vient pas blâmer les quartiers qui font des efforts à rendre les alternatives viables. Regarde du côté de ceux qui t'empêche d'avoir du choix et de la liberté de déplacement. Parce que l'automobile seule ne pourra jamais te donner cela dans un milieu dense. Simple question de géométrie.
  7. 11 points
    On a tendance effectivement à oublier ce chantier et pourtant ...
  8. 11 points
    Pourquoi polluer le forum de commentaires redondants sur tous les fils quand on n'a pas d'information pertinente à fournir? Ça ne rend service à personne et surtout pas à MTLURB.
  9. 11 points
    Relativement à ce projet, s'il se réalise, et concernant la hauteur, je sens que je vais faire ma montée de lait. Certains membres ont affirmé sur ce forum qu'autoriser une dérogation serait ouvrir une boîte de Pandore, que cela créerait un précédent fâcheux. Les fidèles de la religion du 233 mètres, comme je les appelle, dont acpnc est l'un des grands prêtres, arguent, acpnc surtout, qu'ils faudrait ensuite en cas de dérogation autoriser des dérogations pour d'autres promoteurs sous peine de poursuites judiciaires, raison qui justifierait à elle seule un refus de la Ville. Cette prémisse à mon avis fausse la perspective et se révèle être un argument fallacieux qui ne convainc absolument pas quand on s'y arrête un peu. Cette prémisse tend, en effet, à nous faire croire que l'on va se retrouver, si on n'y prend garde, avec 15 ou 20 tours de 60, 70 étages, dans 5 ou 10 ans au centre-ville. Foutaise. Primo, le marché immobilier montréalais n'est pas celui de Toronto ou de Vancouver. Secundo, l'espace au centre-ville n'est pas illimité, même s'il y en a encore. Cet épouvantail à moineaux brandit par les adeptes d'une religion urbanistique sent tout simplement le dogmatisme à plein nez. Il faut de la sagesse pour créer une ville mais il faut aussi un grain de folie. Et moi je suis du côté de la folie pour ce projet. Il en faudrait 4 ou 5 au centre-ville. ET JE DIS VIVE LA DÉROGATION, DÉROGEZ, INJECTEZ UN PEU DE FOLIE DANS L'ESPACE URBAIN, BOUSCULEZ LES RÈGLES, CRÉEZ CRÉEZ CRÉEZ EN HAUTEUR. La ville trop bien ordonnée, dessinée aux cordeaux, ça suffit. Osez , ciboire, et que la Ville vous en donne les moyens au plan règlementaire.
  10. 10 points
  11. 10 points
    Avertissement: ma réponse est rédigée sur la seule base de ma mémoire --je n'ai pas pris le temps de valider; quelques erreurs (mineures j'espère) peuvent se glisser. A Toronto, la construction de la 401 s'est faite à l'origine en plein champ, au-delà des limites de la ville d'alors. Bien que ce n'était qu'une 2x2, de vastes espaces avaient été réservés pour de possibles élargissements ultérieurs, qui se sont concrétisés. C'était ostensiblement une voie de contournement (Toronto by-pass). A Montréal, le «boulevard métropolitain» (nom à l'origine) a a été construit (payé) par la Ville de Montréal (et quelques villes environnantes sur l'île). Dans sa partie centrale, (Pie-IX/Saint-Laurent), elle coupait des quartiers existants construits principalement dans les années 1920. Sa vocation était purement locale. Le volume de circulation ne semblait pas justifier plus qu'une 2x2 (on a ensuite créer une troisième voie en supprimant l'accotement). Ainsi, la première différence, évidente, est qu'il y avait de l'espace disponible pour des élargissements, à Toronto, pas à Montréal. Une seconde différence peut tenir à des facteurs géographiques. Toronto n'est pas située sur une île; ainsi, l'autoroute pouvait être située à bonne distance du centre, et être quand même utile, parce que de nombreuses artères nord-sud (à caractère rural dans leur partie nord) pouvait la rejoindre facilement. A Montréal, une première autoroute est-ouest à distance comparable du centre se serait trouvée sur l'île Jésus (Laval), par conséquent inutile pour les besoins montréalais. Comparaison (très succintement) des situations actuelles: les autoroutes torontoises sont plus larges, et leurs échangeurs plus performants, mais elles sont moins nombreuses. La congestion est aussi omniprésente, bien que certains calculs peuvent être trompeurs.* Il faut aussi tenir compte du fait que la région torontoise est plus peuplée. Par ailleurs, comme on sait, les autoroutes montréalaises sont généralement plus étroites et leurs échangeurs sont souvent «primitifs» (traditionnels trèfles à quatre feuilles), entrecroisements fréquents. Surtout, le réseau est discontinu, entraînant des surcharges sur certains tronçons, compromettant l'efficacité de l'ensemble. Une autre caractéristique de la région montréalaise est la nécessité de plusieurs ponts, coûteux à construire et à entretenir. Il reste logiquement moins de ressources pour les routes en surface. ** Quoi qu'il en soit, une comparaison avec Toronto ne doit pas servir de «guide» pour la stratégie montréalaise (québécoise pcq MTQ...) en matière de développement du réseau routier. Cette stratégie doit s'inscrire dans le cadre d'une stratégie plus vaste incluant tous les moyens de transport, tant en milieu urbain dense que pour les liaisons interrégionales, interprovinciales et internationales. * J'ai vu apparaître certains calculs prétendant mesurer le degré comparatif de congestion, sur la base de la différence de temps de parcours en situation «normale» par rapport à la situation en période de pointe. Par exemple, si la vitesse permise est de 70 km/h, et que la vitesse effective est de 42 km/h, on dira que le «retard» est de 40%, tandis que sur une autoroute où la vitesse permise est de 100 km/h, et que la vitesse effective en période de pointe est 50 km/h, on dira que le retard (50%) est supérieur à celui de la première. Pourtant, on roule à une vitesse de 42 km/h sur la première, et à 50 km sur la seconde. Je me suis dit: ?!? ** A l'échelle provinciale: j'ai déjà lu, dans une publication «officielle» que le réseau routier québécois était plus long que l'ontarien, et que cela expliquait (en partie ?) les déficiences des routes québécoises. J'étais surpris, eu égard à la différence en terme d'écoumène (superficie habitée). Une explication possible (même probable) est qu'au Québec, la grande majorité des routes carossables sont construites et entretenues par le MTQ. On a ainsi des routes «nationales» (la série numérotée de 101 à 199), dont certaines sont de misérables chemins de campagne, notamment en Montérégie et dans Lanaudière, et de même pour les routes «régionales» (série numérotée de 201à 299 sur la rive sud, et 301 à 399 sur la rive nord). En Ontario, un grand nombre de routes de qualité au moins comparable sont entretenues par les comtés (l'équivalent de nos MRC) qui ont chacun leur système de numérotation, distinct des routes «provinciales». Au total, il semblerait normal que le réseau de l'Ontario soit plus étendu.
  12. 10 points
    Mauditetêtedecochonisme : Maladie infectieuse qui se présente principalement par un déni des règles d'urbanisme en place et une incompréhension complète des raisons qui ont amené les dirigeants et professionnels à les mettre en application. Surtout répandue par les trolls qui crachent et recrachent sans arrêt en espérant occuper tout l'espace commun.
  13. 10 points
  14. 10 points
    Il va y avoir une lampe magique d'aladdin sur le pupitre d'entrée de la tour Est et une photo du Golden Gate bridge sur le mur de la tour Ouest. There u go, its Devimco.©️
  15. 10 points
    L'article commence mal en affirmant que l'objectif est de "réduire la congestion"; ça devrait plutôt être d'augmenter la mobilité. Le projet permettrait à des dizaines de milliers de gens de sauver des dizaines de minutes de temps de transport par jour; on s'en fout un peu si la congestion reste la même. Les avantages du projet ne devraient pas être considérés comme modestes si ils n'affectent que les utilisateurs des TEC. Pourquoi le temps des automobilistes vaudrait-il plus que celui des utilisateurs du transport en commun?
  16. 9 points
    Excellent projet, une vraie réussite de revalorisation de maisons victoriennes avec un ajout moderne. Un modèle à suivre.
  17. 9 points
    Bah, y'en a qui écrivent de même sur MTLURB aussi, sur tous les fils.
  18. 9 points
  19. 9 points
    C'est normal !! Tu ne dois pas non plus te rappeler de mes commentaires sur l'ancêtre de mtlurb -villemarieurb- lorsque je critiquais la démolition prévue des murs de fortification au début des années 1800 !!
  20. 9 points
  21. 8 points
  22. 8 points
    http://www.admtl.com/sites/default/files/2017/ADM_Statsdet_Fra_17.pdf October up 9.1% to 15.52 million Domestic +7.4% International +12.3% Transborder +8.0% with 2 months to go, 18 million for 2017 looks like a lock.
  23. 8 points
    Pour le projet, un type travaillant sur le site m'a dit qu'un promoteur devrait annoncer quelque chose d'assez important d'ici quelques semaines. Je ne sais pas trop quelle est la relation du gars avec le dossier, il semblait être un ouvrier, même pas un responsable, mais bon, ça vaut ce que ça vaut. J'ai demandé qui est ledit promoteur, il voulait pas le dire, comme s'il pensait que c'est un secret d'état. Weird. Qui vivra verra comme on dit.
  24. 8 points
    Approximate height upon completion
  25. 8 points
    Montréalisme : maladie virale, appelée communément "mal des hauteurs". Répandue parmi une partie de la population montréalaise qui ne supporte pas l'altitude. Il n'existe pour l'instant aucun traitement pour ce type de désordre.
  26. 8 points
    Perso j'aurais idéalement préféré un seul et même gratte-ciel emblématique de 54 étages plutôt que deux jolis nabots de 26 et 28 étages. Bon, avant que Yara ne dise «Deux tiens valent mieux qu'un tu l'auras et bla bla bla maudit que vous êtes moroses sur MTLurb», disons tout simplement que je commence à avoir hâte de voir une nouvelle tour à bureaux digne de ce nom à Montréal, ça serait une première depuis maintenant un quart de siècle.
  27. 8 points
    The things we do for Mtlurb... pictures taken this morning (November 14th 2017)
  28. 8 points
    Nouvel angle pour la webcam
  29. 8 points
  30. 7 points
  31. 7 points
    Honnêtement, dans ces cas d'extension, je préfère voir un contraste contemporain plutôt qu'une volonté d'intégration des matériaux. Je trouve que cela rend plus justice au vieux tout comme au nouveau.
  32. 7 points
    Sur le nouveau site de Geiger Huot :
  33. 7 points
    Le genre de projet qui se photographie très bien en noir et blanc.
  34. 7 points
    The impact on Square Victoria will be enormous. I'm actually glad that it isn't a fully glass-clad building; I think this area is deserving of more contemporary architecture that incorporates some modern elements. It would be nice to see Broccolini increase their presence in the city. They seem to produce much higher quality projects than the other large firms.
  35. 7 points
  36. 7 points
  37. 7 points
    Aussi fidèle et laid que le rendu.
  38. 7 points
    Qu'on commence donc en premier a relier par un train rapide l'aéroport international Trudeau au centre-ville de Montréal, et aussi améliorer l'infrastructure digne des pires des pays du tiers monde qui ceinturent notre aéroport.
  39. 7 points
    C'est le marché qui décide et il se fout bien des réactions émotives malavisées de certains. Si on appliquait votre logique, les secteurs moins dynamiques seraient condamnés à une stagnation assurée. On n'a peut-être ici rien de spectaculaire visuellement parlant, mais toutes proportions gardées ce n'est pas pire que les tours du Canadien ou bien d'autres projets dans l'ouest de la ville sur R-L ou dans Shaughnessy Village. Personnellement je vois ce projet comme une bonne nouvelle puisqu'il est voisin de l'Ilot Voyageur et qu'il aura fort probablement un effet d'entrainement positif pour la continuité du développement du secteur. Depuis le temps qu'on attend le réveil de ce coin de la ville, on se réjouira de son succès de vente, tout en espérant que ce ne soit que le premier d'une longue suites de nouveaux projets.
  40. 7 points
    La vue de l'esplanade la plus impressionnante était celle qu'il y avait avec vue sur l'édifice de la Sun Life, avant la construction du 5PVM.
  41. 7 points
    Y'a pas à dire : j'ai beau être totalement non-pratiquant, et même assez incroyant, je continue d'être particulièrement émerveillé par le fabuleux héritage bâti patrimonial que nous laisse l'Église. On pense spontanément aux vieilles églises (19e siècle), mais on oublie que des églises bâties dans les dernières 50-60 années ont des architectures de belle qualité! Pas mal mieux que la plupart des projets résidentiels actuellement en construction! L'article est très long avec des tonnes de photos. je vous en met qq unes ici, mais allez voir sur le site pour la totale : c'est superbe! Plusieurs d'entre elles manquent de soins et d'amour, mais ce sont des bâtisses admirables. Bon parcours. https://mesquartiers.wordpress.com/2017/11/21/top-15-des-plus-belles-eglises-contemporaines-a-montreal/
  42. 7 points
    Un peu d'information sur l'aménagement intérieur des espaces à bureaux
  43. 7 points
    Le secteur est mal desservi par les transports en commun. Haute tour = densité importante de résidents et/ou de travailleurs, donc il faut absolument que ce soit proche du métro. Sinon, pour ce qui est de la limite de hauteur, je suis contre, dans le sens que cela favorise d'après moi deux phénomènes néfastes: encourage un effet plateau avec plusieurs tours de la même hauteur (la limite) - on en a déjà cinq, je ne voudrais pas en voir plus n'atteint pas vraiment l'objectif exprimé de protéger les vues du mont royal, puisque logiquement deux tours de 200m vont plus cacher sa vue qu'une de 300 et une de 100m. on encourage donc, par un effet pervers, la création d'un "mur" qui cache la montagne, plutôt que de favoriser des percées entre les tours pour en protéger certains angles. Comme solution alternative, je préférerais une plus grande diversité des hauteurs permises sur chaque lot, quitte à avoir peu de lots de grande hauteur (essentiellement sans limite) et plus de lots de faible hauteur. Le résultat selon moi pourrait être plus de diversité de hauteurs, et des angles de vue mieux protégés.
  44. 7 points
  45. 7 points
    Comparer les coins "imparfaits" de Montréal avec des villes où la misère humaine règne est la DÉFINITION de "first world problems". Franchement.
  46. 7 points
    How many citizens are disgruntled? It goes to show people dislike progress and change. People need to embrace change, the future and stop living in the past.
  47. 7 points
    Depuis quand on donne des noms aléatoires comme ça aux stations? C'est quand même mieux que les stations donnent une idée de la géolocalisation. Moi j'ai proposé ces noms là :
  48. 7 points
  49. 7 points
    C'est là toute la différence entre les urbanistes, qui pensent aux citoyens, à la qualité de vie en ville et au dialogue entre aménagements publics et privés, et les architectes qui pensent créer un édifice phare (genre Québec) et qui pensent que la ville, son attractivité, ne dépend que de la hauteur des tours. Désolé, mais Montréal est l'une des villes les plus intéressantes qui soit actuellement pour y vivre, y travailler et y visiter, même en se comparant à d'autres villes nord-américaines avec de très grandes tours. Ceci dit, j'espère que des édifices avec un peu de folie puissent voir le jour, sans nécessairement parler de hauteur...
  50. 7 points
    Google Earth has a new satellite photo taken September 21.