Page 8 sur 8 PremièrePremière ... 678
Affichage des résultats 71 à 79 sur 79

Discussion: Hydro-Québec : complexe de la rivière Romaine - 1,5G$

  1. #1
    Administrator
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Montréal
    Messages
    4 286
    Blog Entries
    1

    Arrow Hydro-Québec : complexe de la rivière Romaine - 1,5G$

    Complexe de la rivière Romaine
    Un branchement de 1,5 milliard

    Mise à jour le vendredi 20 juin 2008, 17 h 36 .


    Hydro-Québec a présenté cette semaine son projet de transport électrique pour le futur complexe de la Romaine aux populations de Sept-Îles et de la Minganie.

    La construction de 500 kilomètres de lignes de transport électrique pour brancher les quatre centrales est maintenant évaluée à 1,5 milliard, soit 500 millions de plus qu'en 2006.

    Cette augmentation est surtout attribuable, selon la société d'État, aux frais de financement et d'intérêts. Hydro-Québec a aussi modifié son tracé à la suite de consultations, ce qui permet d'éviter une bonne partie d'une réserve faunique, des sentiers de ski de fond, des chalets et la route 138.

    La porte-parole de la société d'État, Marie-Julie Roy, indique que le tracé traverse la 138 à une seule place, soit au poste Arnaud. « C'était très important pour nous de préserver le paysage en abord du fleuve », indique Mme Roy.

    Les lignes de transport seront érigées à partir de 2011 si la construction du complexe de la Romaine commence l'an prochain comme prévu.

    Les retombées économiques régionales de la construction des lignes de transport sont évaluées à 128 millions de dollars. « Ce sont essentiellement des contrats, entre autres du déboisement, de la sous-traitance, de la main-d'oeuvre, de l'achat local et également des possibilités d'hébergement », explique Mme Roy.

    En moyenne, le chantier embauchera 90 travailleurs par année pendant 10 ans. Hydro-Québec poursuit ses pourparlers avec les Innus de Mingan et de Sept-Iles-Malioténam sur le versement de redevances puisque les lignes de transport passeraient au-dessus de leur territoire ancestral.

    La société d'État déposera son étude d'impact l'an prochain.

    Hydro-Québec souhaite construire un complexe hydroélectrique d'environ 1500 mégawatts (MW) sur la rivière Romaine, au nord de Havre-Saint-Pierre. Les centrales pourraient entrer en service en 2013-2015.

    Le projet est évalué à 6,5 milliards de dollars.

    http://www.radio-canada.ca/regions/e...rt.asp?ref=rss

    Dernière modification par ErickMontreal ; 21/06/2008 à 10h49.

  2. #71
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    514!
    Messages
    1 925

    Par défaut

    mais le Québec à certainement besoin de l'argent de l'exportation pour payé les programmes sociaux...
    Ouais mais on le vend a 5,8 sous et ca nous coute 6,4 pour le produire

    quand meme, de dire qu'un barrage c'est laid c'est assez douteux. Allez-voir au Arizona au Hoover Dam comment c'est un grand attraction touristique! Ou comme Manic-5 au Quebec... ce n'est pas pire, juste different.
    So live this day that you can look every damn man straight in the eye and tell him to go to hell.

  3. #72
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Montréal
    Messages
    1 828
    Blog Entries
    1

    Par défaut

    ah oui ?


    Le coût moyen de production d'Hydro-Québec s'élevait à 2,14 cents par kilowattheure en 2010
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Hydro-Qu%C3%A9bec

  4. #73
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    514!
    Messages
    1 925

    Par défaut

    Citation Envoyé par Davidbourque Voir le message
    J'ai pris le reference du cout du La Romaine dans ce fil, sur la page precedente
    So live this day that you can look every damn man straight in the eye and tell him to go to hell.

  5. #74
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Montréal
    Messages
    1 828
    Blog Entries
    1

    Par défaut

    Le coût de revient n'est pas le coût de production. C'est le coût de construction + intérêt + frais de transport + entretien. Une fois le coût de construction absorbé, le coût de revient baissera de beaucoup. Il faudra voir sur combien d'année il compte absorbé le coût de production.

  6. #75
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Localisation
    Montréal metro
    Messages
    7 755

    Par défaut

    Chantier de la Romaine
    Des pylônes électriques indestructibles
    Agence QMI
    24/02/2012 14h38


    SEPT-ÎLES – Le montage des premiers pylônes pour le transport de l'électricité du projet hydroélectrique de la Romaine a débuté ce mois-ci. Il s'agit d'un chantier de 1,2 milliard de dollars où travaillent en moyenne cent travailleurs.
    Depuis le début février, une dizaine de pylônes ont été érigés. Le travail ne fait que commencer puisque près 500 kilomètres de lignes seront construits d'ici 2017.

    Le tronçon sud, reliant la centrale Romaine 2 et le poste Arnaud près de Sept-Îles s'étend sur 267 km. Il sera prêt en 2014, au moment où la première des quatre centrales de la rivière Romaine produira ses premiers mégawatts.

    Des pylônes légers, mais robustes

    Hydro-Québec a opté pour des pylônes en V haubanés pour leur légèreté et leur solidité afin qu'ils résistent à des conditions climatiques considérées plus difficiles qu'ailleurs sur le réseau.

    «C'est une des lignes les plus robustes au Québec», explique Mathieu Bolullo, chef du projet de raccordement chez Hydro-Québec. «Elle résiste à des charges de 45 mm de verglas avec des charges maximales de 125 km/h de vent. Ce sont des charges élevées.»

    Le travail en hiver est privilégié. Ça cause moins de dommages à l'environnement et les tourbières sont gelées, donc le sol est plus stable. Mais la topographie du terrain et les accès limités aux emprises entraînent plusieurs difficultés.

    Un terrain difficile

    «C'est un terrain passablement accidenté. Il y a des cassées dans le roc, des tourbières. On doit élaborer d'avance la stratégie de construction. On a fait beaucoup de travail et de reconnaissance. Ici, on a 2 accès principaux pour 30 kilomètres. C'est des contraintes quand on doit entrer et sortir pour accéder à l'emprise de la ligne», précise Mathieu Bolullo.

    Hydro-Québec affirme que les travaux respectent l'échéancier et le budget de 1,2 milliard $. Et le rejet par référendum par les Innus de Uashat-Maliotenam d'une entente avec Hydro-Québec le printemps dernier n'a pas eu de conséquences sur le projet.

    «On veut avoir une entente avec Uashat. Pour l'instant, on attend un retour du Conseil de Bande», affirme Marie-Julie Roy, conseillère en relation avec le milieu pour Hydro-Québec.

    Ces lignes de transport seront opérées à 315 kV, mais la tension pourra augmenter au fil des ans à 735 kV avec l'apport en électricité des futures centrales de la rivière Petit-Mécatina. Il s'agit du prochain projet hydroélectrique qu'Hydro-Québec entend développer sur la Côte-Nord.

  7. #76
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    4 044

    Par défaut

    http://www.ledevoir.com/environnemen...t/401154/hydro

    HYDROÉLECTRICITÉ Pourquoi a-t-on lancé le projet de la Romaine?

    La Fondation Rivières croit que la commission Charbonneau devrait se pencher sur la question

    26 février 2014 | Alexandre Shields | Actualités sur l'environnement
    Photo : Jacques Nadeau - Le DevoirLes coprésidents de la Commission sur les enjeux énergétiques, Roger Lanoue et Normand Mousseau. Le rapport de la commission recommande d’étudier « sans délai » l’opportunité de stopper les investissements des phases trois et quatre du projet de la Romaine.
    Le projet hydroélectrique de la rivière Romaine ne sera jamais rentable, affirme la Commission sur les enjeux énergétiques. La Fondation Rivières demande donc à Québec de mettre fin aux travaux de construction de cet «éléphant blanc» de 6,5 milliards de dollars. L’organisme estime même que la commission Charbonneau devrait se pencher sur les raisons qui ont justifié le lancement de ce chantier.
    «Ce qui se retrouve dans le rapport de la Commission sur les enjeux énergétiques, c’est ce qu’on dit depuis déjà au moins cinq ans. Le chantier de la Romaine n’aurait jamais dû voir le jour», a fait valoir mardi Roy Dupuis, comédien et cofondateur de la Fondation Rivières, en entrevue au Devoir.
    Dans une lettre qu’il signe avec les coréalisateurs du documentaire Chercher le courant, Alexis de Gheldere et Nicolas Boisclair, il demande donc au gouvernement Marois de stopper de toute urgence les travaux sur cette rivière de la Côte-Nord. Les signataires de la missive publiée ce mercredi dans Le Devoir font valoir que le rapport de la Commission «démontre que si le gouvernement et Hydro-Québec continuent sur leur lancée, il n’y aurait plus preneur pour l’hydroélectricité québécoise du XXIesiècle, sinon en la vendant à perte aux clients industriels et à l’exportation».
    Le rapport publié lundi en fin de journée précise en effet que le projet de la Romaine s’appuyait essentiellement sur les marchés d’exportation. Or, précisent ses auteurs,«cet investissement ne pourra pas être rentabilisé, surtout avec les surplus dont dispose Hydro-Québec aujourd’hui». L’énergie que produiront ses quatre centrales à partir de 2020 coûtera vraisemblablement plus de 6 ¢/kWh. Or, le prix de vente sur le marché américain avoisine les 3 ¢/kWh.
    «Ces prix ne justifient plus la construction de nouvelles centrales à des fins d’exportation. En fait, si ces facteurs avaient été prévus avant 2008, il est permis de croire que le complexe de la Romaine n’aurait jamais été mis en chantier», conclut le rapport de 300 pages produit à la demande de la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, pour orienter la future politique énergétique du Québec. On y recommande donc d’étudier «sans délai» l’opportunité de stopper les investissements des phases trois et quatre du projet de la Romaine.
    «Ce projet est tellement coûteux que l’arrêter ferait en sorte que beaucoup d’argent reviendrait dans les coffres du gouvernement, estime Nicolas Boisclair. Si Martine Ouellet balaie ça du revers de la main, c’est qu’elle a peu de soucis pour les finances du Québec, qui sont tout de même mal en point.»
    Le gouvernement Marois a déjà indiqué, avant même la publication en toute hâte du rapport, que les projets entamés suivront leur cours. Une telle décision revient à sacrifier une rivière pour un projet difficilement justifiable d’un point de vue économique, selon Roy Dupuis. «On parle de grandes rivières. Pour moi, tout ça est très précieux. Il faudrait donc agir de façon intelligente et moderne.»
    L’ancien premier ministre Jacques Parizeau, un des artisans de la nationalisation de l’électricité, a lui-même déjà remis en question la pertinence de harnacher la Romaine, une des dernières grandes rivières du Québec. Il avait alors invité le gouvernement à ne pas reproduire une telle erreur et à se tourner vers d’autres types d’énergies renouvelables.

    Enquêter sur la Romaine

    Roy Dupuis estime en outre nécessaire d’élargir le mandat de la commission Charbonneau afin d’enquêter sur les raisons qui ont justifié le lancement du mégaprojet. «Tant qu’il n’y aura pas une enquête, on ne connaîtra jamais les véritables raisons de la construction de la Romaine. Qui profite de tout ça? Ce serait très important de le savoir. Pour nous, c’est clair que les raisons sont politiques.»
    «Comment les dirigeants de l’époque, Jean Charest, Thierry Vandal et Nathalie Normandeau, ont-ils pris la décision de lancer ce chantier et sous quelle influence? Ont-ils seulement rendu des comptes à leurs amis politiques?» écrit d’ailleurs la Fondation Rivières dans sa lettre.
    Au-delà du cas précis de la Romaine, Roy Dupuis estime qu’il importe de revoir la stratégie de développement d’Hydro-Québec. «Cette société d’État a toujours été une fierté pour le Québec, estime-t-il. Il ne faut pas que ça devienne une machine à injecter de l’argent dans certaines corporations. Il faut donc redonner ses lettres de noblesse à cette organisation, qui est une réussite sociale-démocrate.»

    Revoir les investissements

    Coprésident de la Commission sur les enjeux énergétiques, Roger Lanoue juge que tout nouveau projet de développement d’Hydro-Québec devrait être soumis à l’approbation de la Régie de l’énergie, en fonction du prix de vente sur les marchés accessibles à Hydro-Québec. Selon lui, il importe de déterminer «un mécanisme qui nous permette d’avoir un débat sur ce qui devrait être construit, ou pas».
    Ce débat doit impérativement englober le développement de la filière éolienne au Québec, estime l’autre coprésident de la Commission, Normand Mousseau.«Actuellement, c’est une subvention aux Américains, à qui on vend à 3 ¢/kWh de l’électricité qui nous coûte 12 ¢/kWh. Ou alors c’est une subvention aux entreprises qu’on veut attirer avec notre électricité qu’on paie à fort prix et qu’on revend à faible prix. La question est de savoir quelles sont les retombées pour le Québec. Elles sont relativement limitées.»
    La ministre Martine Ouellet a toutefois fermé la porte lundi à une remise en question des projets éoliens, une décision qui vaut aussi pour ceux qui n’ont pas encore été lancés par Québec. Mais M. Mousseau souligne que le gouvernement pourrait très bien soutenir autrement l’économie régionale, comme celle de la Gaspésie. «Avec l’efficacité énergétique, on peut créer deux fois plus d’emplois avec le même investissement», a-t-il fait valoir en entrevue mardi.





  8. #77
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Localisation
    Laval
    Messages
    789

    Par défaut

    Il faut penser pour dans 40 ans. On sera au-dessus de 10 millions, et les voitures seront électriques, il va en falloir de l'électricité. Si tout est construit maintenant, on n'aura pas à le faire dans 30 ans, on va pouvoir se concentrer sur d'autres choses.

  9. #78
    Date d'inscription
    mars 2013
    Localisation
    Montréal
    Messages
    1 120
    Blog Entries
    4

    Par défaut

    Pas juste ça... À mon avis, on devrait développer notre potentiel hydro-électrique à fond et le vendre "south-of-the-border", tout comme le fait l'Alberta avec son pétrole. Faudrait devenir le moyen-orient de l'électricité en amérique du nord.

    Non seulement la province va s'enrichir mais regardez comment les USA produisent leur électricité - des centrales qui brûlent du combustible fossile (charbon & pétrole) et qui crachent des tonnes de GES dans l'air à tous les jours, 24/24 365 jours par année! Ce n'est pas une petite ligne imaginaire sur une carte qui fait que toute cette pollution n'est pas notre problème à nous.

    Je sais que les barrages ont des effets négatifs sur l'environnement mais ça n'a absolument rien à voir avec les effets des centrales à combustibles. En plus, même si ça chicotte les américains d'être dépendant au niveau de l'énergie, ils n'auront plus le choix quand les pressions environnementales seront trop fortes.

    Bring it on!

  10. #79
    Date d'inscription
    avril 2009
    Localisation
    Bundeshaupstadt Kanadas, alias Ottawa-Gatineau
    Messages
    563

    Par défaut

    Il serait intéressant de voir, si ça se trouve, l'opinion des agences de notation de crédit. Pourquoi? --Parce que ces agences, dans leurs évaluations de la qualité de la dette, prennent une perspective de long terme. Evidemment, elles ne sont pas les seules à le faire, mais l'importance de leur opinion tient à l'impact qu'elles ont sur le coût de la dette. Dans ce cas-ci, pour rappel, Hydro-Québec et la Province de Québec sont assimilés.

    Par ailleurs, outre la rentabilité future de ce projet (ou d'autres semblables), il faut tenir compte de l'impact sur l'économie, et donc indirectement sur les rentrées fiscales, durant la phase de construction. Dans notre régime, une partie de ces avantages revient au gouvernement fédéral, sans qu'il ne prenne le moindre risque. L'inverse est également vrai lorsqu'un projet est financé par ce gouvernement.

Discussions similaires

  1. Complexe Desjardins, phases 1 et 2 - 150M$
    Par BiloMtl dans le forum Rénovations
    Réponses: 278
    Dernier message: Hier, 22h23

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •