Voir le message le plus pertinent de la discussion. Cliquez ici

Page 1 sur 10 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 95

Discussion: Promenade Fleuve-Montagne

  1. #1
    Mtlurb Master Avatar de ChrisDVD
    Date d'inscription
    décembre 2007
    Localisation
    St-Laurent
    Messages
    987

    Par défaut Promenade Fleuve-Montagne

    Un projet de promenades urbaines pour le 375e de Montréal

    La Ville de Montréal prévoit aménager un réseau de parcours piétonniers riche en espaces verts en vue des célébrations du 375e anniversaire, en 2017. Le comité exécutif a approuvé la semaine dernière un budget de 340 000 $ destiné à l'embauche d'une équipe d'experts pour ce projet baptisé « Promenades urbaines ».

    La Ville de Montréal veut faire de ce projet un atout majeur pour les citoyens et les visiteurs, comme la High Line à New York, la Promenade plantée à Paris ou la Rambla à Barcelone. « On voit que le concept des promenades urbaines fonctionne bien dans les autres villes. On n'est pas en train de réinventer la roue », affirme le responsable du développement durable au comité exécutif, Alan De Sousa.

    La première partie du réseau devrait relier le mont Royal au fleuve Saint-Laurent à travers les parcs, rues et ruelles du centre-ville, mais M. De Sousa se garde bien de préciser un tracé et d'envisager à l'avance des fermetures de rue à la circulation automobile.

    « Il ne faut pas sauter aux conclusions tout de suite, et ça, c'est la raison pour laquelle on pense qu'on doit être assez imaginatif. Il y aura des embûches, il y aura des barrières [...] On travaille dans un milieu déjà bâti », fait-il remarquer.

    Le directeur général du Centre d'écologie urbaine de Montréal, Luc Rabouin, accueille avec intérêt ce projet, mais recommande à la Ville d'investir d'abord pour l'ensemble des Montréalais en plantant davantage d'arbres près des trottoirs dans la métropole.

    « C'est toujours plus agréable de marcher sur un trottoir où il y a des arbres. C'est là où, pour nous, il y a une cohérence avec l'idée des promenades urbaines, d'avoir des promenades qui sont vertes, que ça soit agréable, que ça soit convivial », fait-il valoir.

    Le projet de promenades urbaines, à l'étude depuis 2010, progresse lentement. Une version plus complète du plan doit être présentée au comité exécutif en mai prochain. La population aura alors une idée plus précise du tracé retenu, de ses avantages pour les piétons et de ses inconvénients pour les automobilistes.

    http://www.radio-canada.ca/regions/M...montreal.shtml

  2. #2
    Date d'inscription
    septembre 2009
    Localisation
    Montréal
    Messages
    173


    Message pertinent? Yes | No
    Merci ChrisDVD pour la nouvelle!

    À partir de là ça peut être selon moi deux choses. Soit quelque chose de fantastique qui sera connu internationalement (comme les exemples cités dans l'article) et qui fera la fierté des Montréalais, ou soit un échec total et décevant qui va se résumé à planter quelques arbres et choisir des bancs et des lampadaires dans un catalogue. On verra bien!

  3. #3
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Banlieue nord est de Montréal
    Messages
    7 846
    Blog Entries
    1634


    Message pertinent? Yes | No
    L'idée comme telle est fort intéressante et il est clair que pour le 375è anniversaire de la ville, il ne faudra pas faire les choses à moitié. Il faut offrir un véritable cadeau de valeur aux montréalais, une infrastructure qui marquera le coeur de la ville en créant une atmosphère unique et dont tout le monde sera fier.

    La rue University serait à mon avis la rue idéale puisqu'elle part du parc du Mont-Royal et se rend jusqu'au fleuve St-Laurent. Elle pourrait occuper l'emprise de la rue au nord de Ste-Catherine et ensuite s'allonger par des trottoirs très larges de part et d'autre du nouveau boulevard Bonaventure. En reliant le Vieux, Griffintown et la Cité du Havre.

    Dans un deuxième temps on pourrait faire la même chose avec Lagauchetière en traversant d'ouest en est le centre-ville. Dans tout cela il faut oser, sortir de notre zone de confort trop versé vers l'automobile. Il faut commencer à créer la véritable ville de demain, où les piétons seront rois et où des transports en commun de surface sillonneront les rues principales en facilitant les déplacements de manière agréable, efficace et confortable.

    Il faudra suivre ce dossier de près, car effectivement ce ne sera pas facile et les demi-mesures dans les circonstances sont irrecevables.

  4. #4
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    7 633


    Message pertinent? Yes | No

    Par défaut Promenade Urbaine "Fleuve-Montagne" legs pour le 375e

    http://ville.montreal.qc.ca/portal/p..._schema=PORTAL

    Promenade Urbaine "Fleuve-Montagne"

    Un projet de legs majeur pour le 375e anniversaire de Montréal et reliera deux lieux emblématiques de la Ville, le fleuve et la montagne. Destiné exclusivement aux piétons, il offrira des trajectoires riches en expériences dévoilant l’histoire, le patrimoine et la spécificité culturelle des territoires traversés. Projet Signature, sa qualité sera exemplaire et servira de référence à toutes les autres promenades urbaines à venir.


    sent via Tapatalk

  5. #5
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    7 633


    Message pertinent? Yes | No
    La parcours de la promenade fleuve montagne selon l'ordre du jour de l'exécutif le 15 janvier 2015. Item 40.013

    http://ville.montreal.qc.ca/portal/p..._schema=PORTAL

    DESCRIPTION L'adoption de ce règlement d'emprunt permettra de mettre en oeuvre et de réaliser lelien «Fleuve-Montagne» qui est le premier projet des promenades urbaines àse concrétiser sur le territoire montréalais.

    La Promenade urbaine«Fleuve-Montagne» empruntera le parcours suivant, allant du sud au nord :

    • Rue McGill,
    • Côte du Beaver Hall,
    • Rue Place Phillips( pris en charge par le SIVT),
    • Rue Sainte-Catherine (pris en charge par le SIVT),
    • Avenue McGill College,
    • Rue Sherbrooke,
    • RueMcTavish,
    • Avenue des Pins;

    sent via Tapatalk

  6. #6
    Date d'inscription
    mai 2012
    Localisation
    Downtown
    Messages
    2 288


    Message pertinent? Yes | No
    Will this be similar to Boston's Freedom Trail?

  7. #7
    Date d'inscription
    février 2007
    Localisation
    Montreal
    Messages
    5 299


    Message pertinent? Yes | No
    Citation Envoyé par denpanosekai Voir le message
    Will this be similar to Boston's Freedom Trail?
    That would be nice. Is there an organization in Montreal that actually does tours of downtown Montreal? I know there is one for the Jewish community.

  8. #8
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Banlieue nord est de Montréal
    Messages
    7 846
    Blog Entries
    1634


    Message pertinent? Yes | No
    Citation Envoyé par tokywan Voir le message
    Je n'aime pas ce changement brusque par rapport a Montreal, on a besoin plus d'espace vert dans la ville que de pavéjenesaispastroquoi. De plus on est une metropole, come on, on est pas a venise merde, montreal est purement une grosse ville industrielle économique et hivernale, les voiture on besoin de passé...J'ai l'impression que toute la ville se transforme en vieux-port avec ces pétionnisations. On copie les autre ville... ou est passé l'orginalité de Montreall, sa virilité??????????????
    Toute ville est avant tout un milieu de vie, où résident souvent des millions de citoyens. Ils y ont la majorité de leur activités quotidiennes, incluant le travail et les loisirs. Quand on étudie l'évolution des villes, on constate qu'à l'époque industrielle, la majorité était des milieux fortement minéralisés, sales avec un air vicié, beaucoup de pollution sonore et de congestions de toutes sortes.

    Les villes étaient alors en opposition directe avec les campagnes, la nature, les grands espaces. Ainsi la vie y était oppressante, difficile, dans des quartiers souvent pauvres et surpeuplés, où survivaient tant bien que mal les migrants des régions. Pour une majorité, ils vivotaient de petits boulots avec des salaires de misère, pour simplement survivre et élever leurs trop grosses familles. A cette époque les espaces verts étaient rares, souvent mal entretenus et peu fréquentés en comparaison d'aujourd'hui. En fait on les trouvait en plus grand nombre dans les parties plus riches de la ville, là où les gens avaient le temps d'en profiter.

    Montréal n'a pas fait exception dans ce parcours classique, étant à l'époque le centre industriel et commercial du pays. On peut encore voir un peu partout dans les quartiers centraux, de multiples témoins, fabriques et usines qui attendent toujours une nouvelle vocation. Ils sont d'ailleurs une excellente démonstration de l'occupation du sol qui prévalait alors. Des constructions imposantes qui couvraient souvent l'ensemble du terrain, sans arbre ni verdure et qui formaient autant d'ilots de chaleurs qui étouffaient la ville et ses habitants.

    Les années 60 ont marqué un changement notable avec l'apparition de la modernité. On commence à faire du ménage en tentant de mieux organiser les différentes fonctions de la ville. Le zonage prend de l'importance, on définit les zones commerciales, le centre-ville, et on nettoie les quartiers. C'est l'ère des grandes démolitions où disparaissent des quadrilatères entiers pour faire place à plus grand, plus haut, plus neuf. On n'hésite pas alors à raser des rues complètes pour aménager d'immenses stationnements de surface, afin d'accommoder la croissance exponentielle de l'automobile.

    On entre dans l'âge du tout béton, où les rues, boulevards et autoroutes se disputent maintenant l'espace, en pavant généreusement de grandes surfaces urbaines. La verdure est encore grandement absente des aménagements, où de grandes places bétonnées, vides et stériles font partie des critères de beauté des nouveaux complexes d'édifices en hauteur. Le piéton s'incline devant l'automobile et s'entasse sur des trottoirs étroits qui ne peuvent accommoder le moindre mobilier urbain. Quant au cycliste, il circule dans les rues congestionnées au péril de sa vie, où il est tout simplement perçu comme une nuisance.

    Après des décennies de ce régime épuisant du tout à l'auto, vient enfin le post-modernisme. On invente la notion de développement durable qui rime avec écologie, environnement et qualité de vie. On fait entrer la nature dans la ville et on fait plus de place à ses résidents, qu'ils soient piétons ou cyclistes. On humanise les espaces, on crée des paysages urbains propres à la ville, où les arts et l'aménagement horticole occupent le centre de nos nouvelles places publiques. Ce retour à la nature si longtemps négligée, contribue à la beauté retrouvée de rues et boulevards, de parcs plus nombreux et savamment pensés, pour devenir en eux-mêmes des destinations weekends.

    Dans le processus, on planifie des promenades urbaines, qui permettront à ceux qui veulent se garder en forme, de pouvoir déambuler dans des corridors paysagers, sécuritaires et invitants, voisins de leur résidence ou du travail. On veut par ce moyen encourager de bonnes habitudes de vie, qui invitent à une consommation plus modérée, et où les nombreux arrêts détentes favoriseront les échanges entre citadins. Quelle idée merveilleuse de relier sur des kilomètres, deux des plus grands éléments géographiques de la ville: le fleuve et la montagne. C'est donc une ville plus humaine que l'on propose, une ville conçue pour le mieux-vivre de sa population. Une ville qui ralentit son rythme trop trépidant et qui donne l'occasion à tous de profiter au maximum de tout ce qu'elle a à offrir de bon.

    Comme on dit il faut être de son temps, surtout quand on constate des améliorations qui tenaient du rêve il y encore pas si longtemps. On veut faire entrer la nature dans la ville par la grande porte. Mettre tout le monde dehors mais pour la bonne cause. Rendre nos villes plus belles, plus vertes et plus agréables, orientées vers l'humain et ses besoins au quotidien. Tout cela, tout en favorisant parallèlement son développement économique et sa prospérité pour les générations qui suivront. J'aime ce que je vois, parce que ces changements me donnent l'espoir d'un monde meilleur, d'une plus grande prise de conscience, où l'humain reprendra tranquillement sa place au milieu de la nature.
    Je ne donne pas cher pour une nation qui est prête à marchander son environnement. Le cas échéant, cela en dirait long sur son degré d'aliénation vis-à vis du capitalisme primaire.

  9. #9
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    82


    Message pertinent? Yes | No
    Qu'est ce que le SIVT ?

  10. #10
    Date d'inscription
    avril 2010
    Localisation
    Montreal
    Messages
    7 633


    Message pertinent? Yes | No
    Citation Envoyé par MaximeMTL Voir le message
    Qu'est ce que le SIVT ?
    Selon une recherche google, c'est Service des infrastructures,de la voirie et des transports

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •