Page 1 sur 35 12311 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 346

Discussion: AMT : Train de banlieue Montréal - Mascouche-Repentigny

  1. #1
    Administrator
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Montréal
    Messages
    4 286
    Blog Entries
    1

    Par défaut AMT : Train de banlieue Montréal - Mascouche-Repentigny

    le dossier avance, l'achat des voitures se fera bientot!

    ======================================
    Train de l'Est: Appel de propositions pour l'acquisition de voitures passagers à deux étages

    MONTREAL, le 15 fév. /CNW Telbec/ - L'Agence métropolitaine de transport(AMT) a publié aujourd'hui un appel public de propositions pour l'acquisitionde voitures de trains de banlieue. L'appel vise l'acquisition ferme de30 voitures neuves à deux étages. Ces voitures sont destinées au nouveaucorridor Montréal-Repentigny-Mascouche (train de l'Est), à raison de six àhuit voitures pour chacune des quatre rames de train qui offriront dix départsquotidiens dans ce corridor. L'AMT a reçu du ministre des transports du Québec, Michel Després,l'autorisation de principe lui permettant de procéder à cet appel depropositions. L'adjudication de ce contrat est prévue au début de l'automne2007, après analyse des propositions et autorisation finale du ministre desTransports. "L'acquisition de ce matériel roulant est l'une des étapes importantes duprojet du train de l'Est", a commenté le président-directeur général de l'AMT,Joel Gauthier. "Cette étape rapproche un peu plus les gens de l'Est deMontréal et du Nord-Est de la région de leur service de train de banlieuepuisque nous respectons les échéanciers conformément à l'annonce du 17 marsdernier", a pour sa part indiqué le ministre des Transports. Options L'appel de propositions lancé aujourd'hui prévoit par ailleurs l'exerciceéventuel d'options par l'Agence pour l'acquisition de lots de voituressupplémentaires destinées à remplacer du matériel roulant arrivé en fin de vieutile et à accroître la capacité sur les lignes existantes. La livraison deces voitures supplémentaires pourrait s'étaler de 2008 à 2012-2013. "En demandant de pouvoir exercer des options dans le cadre de cet appelde propositions, nous visons à réaliser de possibles économies sur des achatsfuturs de matériel roulant destiné à l'ensemble du réseau. Ces options necomportent cependant, à ce stade-ci, aucune obligation de notre part", aindiqué M. Gauthier. Conformément à la loi, l'AMT devra obtenir, à chaque étape,l'autorisation budgétaire du ministre des transports avant d'exercer cesoptions.

  2. #2
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Montréal
    Messages
    4 286
    Blog Entries
    1

    Par défaut

    ANNONCE DU TRAIN DE L’EST : LE PLUS GRAND PROJET DE DEVELOPPEMENT EN TRANSPORT COLLECTIF DES DERNIERES ANNEES.


    Montréal, le 17 mars 2006 – L’Agence métropolitaine de transport se réjouit de l’annonce faite aujourd’hui par le gouvernement du Québec d’investir près de 300 millions de dollars dans l’établissement d’une nouvelle ligne de trains de banlieue desservant l’Est de Montréal et la couronne Nord-Est de la région métropolitaine. « Ce train de banlieue constitue le plus grand projet de développement en transport en commun depuis 1998 », déclarait M. Joël Gauthier président-directeur général de l’AMT.

    Un projet structurant

    La future ligne de train de l’Est offira un élément structurant pour la région métropolitaine, et plus particulièrement pour les résidents de l’Est de l’île, du bout de l’île et de la couronne nord-est (Repentigny, Terrebonne et Mascouche).

    Ce projet permettra d’améliorer l’accessibilité non seulement vers le centre-ville, mais également vers toutes les destinations d’emploi de l’Est de l’île, par le biais d’une intermodalité avec le réseau d’autobus de la STM, contribuant ainsi à l’essor économique de la région.

    D’une longueur totale de 51 km, cette ligne empruntera un nouveau tronçon ferroviaire entre Mascouche et Le Gardeur/Repentigny, pour ensuite emprunter la voie ferrée du CN passant par le nord est de Montréal et rejoindre la ligne Montréal/Deux Montagnes, menant au centre-ville par le tunnel sous le Mont-Royal.

    Le train de l’Est comprendra 14 gares dont 11 seront nouvellement construites. Le centre-ville se trouvera dorénavant à 61 min. de Mascouche, 58 min. de Terrebonne, 49 min. de Repentigny, 39 min. de Pointe-aux-Trembles, à 33 min. de Rivière-des-Prairies, à 25 min. de Saint-Léonard, à 21 min. de Pie-IX, à 16 min. de Sauvé et à 13 min. de L’Acadie.

    Cette nouvelle ligne offrira une correspondance vers la ligne 2 du métro à la station Sauvé et à la Gare Centrale.


    Achalandage

    Selon les études de marché de l’AMT, au moins 5 500 personnes emprunteront ce service à chaque matin à l’heure de pointe, dont 70 % provenant du territoire de Montréal et 30 % de la couronne nord-est.

    « On constate avec satisfaction l’engouement que suscitent les trains de banlieue auprès des résidents des couronnes métropolitaines. Ce mode de transport est celui qui contribue le plus à l’accroissement de l’achalandage des transports en commun de la région métropolitaine des dernières années. Ce potentiel fera de cette ligne de trains de banlieue l’une des plus prometteuses dans la région métropolitaine », déclarait Joël Gauthier.

    Cinq départs seront offerts en période de pointe du matin et du soir. L’AMT emploiera cinq locomotives neuves de type bi-mode, ainsi que 30 voitures neuves à deux étages. Les stationnements des gares seront aménagés de façon permanente.


    Vaste consensus

    Le projet de ligne de trains de l’Est a fait l’objet d’un très large consensus dans la région au cours de la dernière année. Il a reçu l’aval des groupes de citoyens, des groupes environnementaux, des organismes de promotion du transport collectif, des chambres de commerce et des élus de tous les paliers de gouvernement. « Au cours des deux dernières années, l’AMT s’est employée à créer un large consensus autour de ce projet que tous ont reconnu comme plus performant pour leur communauté. Nous tenons à remercier tous les intervenants qui ont travaillé très fort avec nous pour assurer la naissance du train de l’Est », a ajouté Joël Gauthier.


    Coûts et échéancier


    Les coûts d’immobilisations de ce projet sont estimés à près de 300 M$ (± 30 % de précision). Les travaux pourraient durer entre 24 et 36 mois. La prochaine étape consiste en la finalisation des études incluant : les plans et devis, les études de gares, les études pour les infrastructures ferroviaires, les études d’impacts ainsi que les devis de performance pour le matériel roulant. Ces études seront réalisées au cours de l’année 2006 et permettront de préparer les plans et devis.


  3. #3

    Par défaut Train to Mascouche

    The thing that get's me about this project is the part that the MTQ wants to build a line from Repentingy to Terrebonne, I want trains to Mascouche too, but use the QGRY line from Laval instead.

    Andrew Dawson

  4. #4
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Montréal
    Messages
    4 286
    Blog Entries
    1

    Par défaut

    TRAIN DE L’EST : L’AMT SE JOINT À NEW JERSEY TRANSIT POUR LE LANCEMENT D’UN APPEL DE PROPOSITIONS VISANT L’ACQUISITION DE LOCOMOTIVES BI-MODE


    Montréal, 14 mai 2007 - L’Agence métropolitaine de transport (AMT) se joint à la New Jersey Transit Corporation (NJT), pour lancer un appel de propositions conjoint afin d’acquérir des locomotives bi-modes, dont cinq serviront au futur train de l’Est (Montréal/Repentigny-Mascouche).

    L’appel de propositions, géré par la NJT, vise à atteindre d’importantes économies d’échelle pour les deux partenaires dans l’acquisition de ces locomotives. L’AMT et la NJT souhaitent améliorer et développer leurs services de train de banlieue et cette amélioration passe par l’acquisition de locomotives bi-mode (diesel ou électrique), notamment pour permettre le passage de trains de banlieue sur les lignes électrifiées ou non et notamment en tunnel.. Le tracé du train de l’Est prévoit en effet le passage des trains dans le tunnel du Mont-Royal où seules les locomotives électriques sont permises.

    Les deux agences sollicitent des propositions auprès des constructeurs intéressés pour la conception, la mise au point, la construction, l’assemblage, l’essai et la livraison de locomotives bi-mode, c’est-à-dire fonctionnant à la fois au diesel ou à l’électricité par caténaire. L’appel de propositions conjoint vise l’acquisition de 31 locomotives, avec options d’achat pour 48 locomotives supplémentaires.

    En sollicitant de telles propositions, l’AMT et la NJT ont l’intention de négocier avec l’entreprise retenue pour son expertise, ses capacités et ses propositions techniques et financières, puis de lui accorder deux contrats distincts.

    L’information pour les proposants, les devis techniques ainsi que les conditions commerciales sont disponibles au Service d’approvisionnement de la NJT, où les propositions devront être déposées avant le 20 juillet 2007.

  5. #5
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Montréal
    Messages
    4 286
    Blog Entries
    1

    Par défaut

    Bombardier seul en lice pour les trains de banlieue de l'AMT

    31 mai 2007 - 06h25
    La Presse
    Marie Tison

    Bombardier (BBD.B) est en bonne voie de remporter un joli contrat de l'Agence métropolitaine de transport (AMT) pour 58 voitures de train de banlieue, assorti de 102 options.

    «À notre connaissance, nous sommes les seuls à soumissionner», a déclaré Geneviève Dion, la directrice des relations publiques de Bombardier Transport.

    C'est en février dernier que l'AMT a lancé un appel de propositions pour l'acquisition de 30 voitures de trains de banlieue pour le train de l'Est, soit le nouveau corridor Montréal-Repentigny-Mascouche.

    Cet appel comprenait également un grand nombre d'options pour accroître la capacité sur les lignes existantes et remplacer du matériel roulant arrivé à la fin de sa vie utile.

    Le gouvernement du Québec avait confirmé une subvention maximale de 102,6 millions de dollars pour le train de l'Est, représentant 75% du montant total. Cela couvrait les 30 voitures, mais aussi cinq locomotives faisant l'objet d'un appel de propositions distinct.

    Or, le budget de la ministre Monique Jérôme-Forget prévoit un financement additionnel de 120,6 millions pour le matériel roulant de l'AMT, ce qui pourrait permettre à l'agence de transformer immédiatement en commandes fermes des options pour 28 voitures additionnelles afin d'accroître la capacité des lignes de train de banlieue Blainville-Saint-Jérôme, Mont-Saint-Hilaire et Delson-Candiac.

    «On se réjouit, mais comme le budget n'est pas encore adopté, on croise les doigts», a déclaré la vice-présidente à la communication et au marketing de l'AMT, Marie Gendron.

    Seuls Alstom et Bombardier ont demandé les documents d'appel de propositions.

    «À ce moment-là, le manufacturier sud-coréen Rotem et le manufacturier japonais Kawasaki venaient d'avoir de grosses commandes en Europe et en Amérique du Nord», a commenté Mme Gendron.

    Du côté d'Alstom, on a décidé de ne pas aller de l'avant avec une soumission.

    «Nous ne sommes pas équipés pour faire le produit qu'ils demandaient, soit des voitures à deux étages», a déclaré Pierre Renault, vice-président aux ressources humaines et communications d'Alstom Canada.

    Il y a quelques années, Alstom avait participé à un appel d'offres pour des voitures de train de banlieue pour la ligne Montréal-Rigaud.

    L'entreprise avait proposé de rénover des voitures de la région de Chicago, mais l'AMT avait jeté son dévolu sur Bombardier, qui proposait du matériel neuf. Cette fois-ci, Alstom n'a pas choisi cette voie.

    «Des voitures à double-niveau, ce n'est pas facile à trouver aux États-Unis«, a expliqué M. Renault.

    Mme Gendron, de l'AMT, a indiqué que même s'il n'y avait qu'un seul soumissionnaire pour le dernier appel de proposition, l'affaire n'était pas dans le sac.

    «Nous devons d'abord faire la vérification de la conformité de la soumission, puis négocier les différents éléments, a-t-elle affirmé. Nous ne sommes pas liés aux résultats des négociations. Si nous ne sommes pas satisfaits, nous pouvons retourner en appel d'offres. D'ici six mois, les choses peuvent changer pour les autres manufacturiers en fait de lignes de production.»

    Mme Dion, de Bombardier Transport, a soutenu que Bombardier avait soumissionné «de façon très compétitive par rapport à ce que l'AMT a demandé».

    La directrice des communications n'a pas voulu dire si les voitures seraient construites à l'usine de Bombardier Transport à La Pocatière.

    «Nous avons deux sites manufacturiers spécialisés dans ce type de voitures à deux niveaux, La Pocatière et Thunder Bay, mais les voitures que nous fabriquons présentement à La Pocatière pour le New Jersey Transit sont très semblables à celles que l'AMT veut acquérir», a déclaré Mme Dion.

    L'AMT a décidé de s'allier à la New Jersey Transit pour lancer un appel d'offres pour des locomotives de façons à obtenir de meilleurs prix de la part des fournisseurs. Les deux sociétés ont besoin du même type de locomotives pouvant fonctionner à la fois au diesel et à l'électricité.

    Bombardier a l'intention de présenter une soumission. À l'heure actuelle, son expertise en fait de locomotives se concentre surtout en Europe, mais les choses peuvent évoluer.

    «Je ne peux pas dire comment nous allons procéder pour ce produit-là, nous sommes en train de définir notre offre de service, mais lorsque nous regardons le marché nord-américain, nous pensons qu'il est important d'apporter le plus possible de travail dans nos usines ici», a indiqué Mme Dion.

  6. #6
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Montréal
    Messages
    4 286
    Blog Entries
    1

    Par défaut

    Projet prioritaire de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), le Train de l’Est améliorera l’offre de transports collectifs de l’est de l’île et de la couronne nord-est de la région métropolitaine.
    Le projet du Train de l’Est vise à :
    combler le manque d’infrastructures permanentes de transport collectif

    améliorer la desserte de l’est de Montréal et de la couronne nord-est

    consolider et accroître l’usage des transports collectifs

    offrir une alternative attrayante à l’automobile

    Tracé
    En démarrant à Mascouche sur le nouveau tronçon qui sera construit, le train traversera Terrebonne, longera l’autoroute 640 et se raccordera à la voie ferrée du CN à Le Gardeur/Repentigny. En passant par Charlemagne, le train atteindra le nord-est de l’île de Montréal et rejoindra la ligne Montréal/Deux Montagnes. Il entrera au centre-ville par le tunnel sous le mont Royal.
    D’une longueur de près de 52 km, ce nouveau lien offrira des correspondances vers la ligne 2 (orange) du métro aux stations Sauvé et Bonaventure (Gare Centrale).

    Travaux

    La portion montréalaise du tracé prévoit des travaux d’aménagement au réseau du CN et la construction de 7 gares.

    La construction du nouveau tronçon ferroviaire de 12 km comprend l’établissement de 4 nouvelles gares. La mise en place de ce nouveau tronçon est soumise au processus d’évaluation et d’examen d’impacts environnementaux du gouvernement du Québec.

    Échéancier et budget

    La mise en service du Train de l’Est est liée à la durée de fabrication des voitures et locomotives. Cette étape devrait prendre de 24 à 36 mois à partir de la date d’octroi des contrats. Selon l’échéancier actuel, le Train de l’Est accueillera ses premiers passagers en 2010.
    L’enveloppe budgétaire annoncée est de 300 millions $, avec un degré de précision de 30 %. Le ministère des Transports du Québec en finance 75 % et l’AMT assume 25 % des frais de réalisation. Partenaires essentiels de ce projet, les municipalités collaborent à la définition des gares et participeront au financement des coûts d’exploitation.

  7. #7
    Date d'inscription
    février 2007
    Localisation
    montreal
    Messages
    1 024

    Par défaut Le métro vers l'est revient sur les rails

    Mercredi 12 Décembre 2007 Des gens d'affaires de l'est de la métropole sont à peaufiner un projet qui sera déposé avant la fin de l'année au maire Gérald Tremblay et au ministère des Transports du Québec afin d'obtenir le prolongement de la ligne bleue vers St-Léonard et encore plus à l'est de la métropole.

    " Nous venons de prendre connaissance des propos du maire de Laval Gilles Vaillancourt qui réclame cinq autres stations sur la ligne orange. Laval a eu sa part et il revient maintenant au gouvernement de se tourner vers l'est de la métropole ", affirme un des membres de ce regroupement sous le couvert de l'anonymat.

    " Si le gouvernement a cédé à la demande de Laval une première fois, il est bien capable de satisfaire la gourmandise du maire de Laval. Québec semble oublier que le potentiel économique est aussi grand dans l'est de Montréal et le prolongement de la ligne bleue aurait l'effet d'un vivifiant tonique ", explique l'informateur dans un entretien avec le journal 24 heures.

    APPUI

    Ces gens d'affaires ont déjà avisé certains élus provinciaux de leurs intentions. Maintenant, ils ont besoin de l'appui de l'appareil municipal.

    " Le maire Tremblay ne pourra fermer les yeux avec le projet qui sera déposé sous peu sur son bureau. Nous avons sondé le terrain auprès de plusieurs personnes de son entourage et ils ont tous dit que ce dossier doit aller de l'avant. "

    Dans son plan de transport déposé récemment, la Ville prévoit prolonger la ligne 5 de Saint-Michel à Pie-IX. Ce boulevard offre le corridor de transport en commun nord-sud le plus important de l'île, en termes d'achalandage actuel et potentiel. La nouvelle station offrirait une corres-pondance avec la voie réservée Pie-lX et le train de l'est et permettrait d'améliorer enfin les services dans l'est de l'île en offrant un nouvel axe de déplacement structurant est-ouest au centre de l'île. Par la suite, la ligne serait prolongée de Pie-lX jusqu'à Saint-Léonard et Anjou, sur une distance de 5,1 km.

    " C'est bien beau un plan, mais nous voulons des gestes concrets ", conclut l'homme d'affaires de l'est.
    ''Les problèmes du monde ne sont pas susceptibles d'être résolus par les sceptiques ou les cyniques dont les horizons sont limités par les réalités évidentes. Nous avons besoin d'hommes qui peuvent rêver de choses qui n'ont jamais existées.'' "Rien ne peut empêcher une rivière d'avancer vers la mer. Rien ne peut empêcher une bonne idée de se réaliser le moment venu".

  8. #8
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    Montréal
    Messages
    4 286
    Blog Entries
    1

    Par défaut

    gourmandise du maire de laval? voyons donc, il prêche pour sa paroisse comme tout bon maire devrait faire!

  9. #9
    Date d'inscription
    janvier 2007
    Localisation
    montreal
    Messages
    474

    Par défaut

    ça serait une bonne chose que la ligne bleue soit prolongé...

    il ya un bassin de population énorme qui doit se rabattre sur l'autobus...ou faire de gros détour pour accéder à une station de métro.....sans compter les nombreuses entreprises qui bénéficierait du métro (plus facil de recruter de la main d'oeuvre)(j'ai déjà du refuser des jobs à cause que c'était dans l'est et c'était difficile d'accès pour moi)

    pour ce qui est du maire de Laval....je vois pas de gourmandise...tant mieux si il veut un prolongement...c'est des choses comme ça qui peuvent rendre la région métropolitaine plus attirante pour les entreprises et les gens
    Dernière modification par iamthewalrus ; 12/12/2007 à 15h57.
    I order the club sandwich all the time, but I'm not even a member, man. I don't know how I get away with it.
    I was going to have my teeth whitened, but then I said "Fuck that, I'll just get a tan instead- Mitch Hedberg

  10. #10
    Date d'inscription
    février 2007
    Localisation
    La Prairie
    Messages
    10 669

    Par défaut

    entièrement d'accord avec walrus.

    prolonger la ligne bleue vers l'est aurait du être fait il y a 20 ans. Un métro jusqu'à st-Léonard ou Anjou réduirait la quantité d'autos sur la 25 et la métropolitaine!

    Bravo au Maire Vaillancourt. j'aimerais bien que tout les maires agissent comme lui!
    Daddy Likes It Dirty!
    Veni, vidi, vici!
    Faith is belief in the absence of evidence.
    GO HABS GO

Discussions similaires

  1. Train à haute vitesse Montréal-Boston
    Par Habsfan dans le forum Projets oubliés et/ou en suspens
    Réponses: 13
    Dernier message: 24/01/2014, 02h44
  2. Train haute vitesse : Alstom rêve de relier Montréal à Boston
    Par Vaillant dans le forum L'actualité - Current events
    Réponses: 8
    Dernier message: 20/03/2009, 22h40
  3. AMT : Train de banlieue Montréal - Mont-Saint-Hilaire
    Par Malek dans le forum Transports et infrastructures
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/02/2009, 13h11

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •